Nord-Kivu : le PFCGL pour un commerce transfrontalier sécurisé.

0
563

Goma, 24 juillet 2020 (ACP).- Le projet de facilitation du commerce dans la région des grands-lacs (PFCFL), souhaite que les échanges entre les petits commerçants frontaliers dans la région des grands-lacs se passent de manière sécurisée et sans difficultés, a assuré coordinateur provincial, Théophile Bokuma au cours d’un point de presse tenu jeudi à Goma.

Selon ce responsable, le projet vise entre autre à diminuer le temps de la traversée des frontières  dans le circuit procédural d’où le besoin des infrastructures durables. A ce jour des abris provisoires ont été construits dans certains postes frontaliers mais des processus sont en cours pour la construction des durables. Dans certaines postes comme celle de la petite barrière, il faut délocaliser plus des familles qui seront indemnisées.

Aussi le commerce transfrontalier se fait de manière à ce que les petits commerçants subissent moins de tracasseries possible au niveau des frontières, raison pour laquelle le PFCFL travaille dans le renforcement des capacités des agents des services étatiques commis aux frontières.

Aux uns et aux autres, il a été rappelé  l’éthique et la déontologie de l’agent de l’Etat, les règles sur le respect du genre et de lutte contre les violences basées sur le genre et autres.

Concernant les petits commerçants, ces derniers sont sensibilisés par exemple sur les services qui doivent être représentés aux frontières selon la loi donc la Direction générale des douanes et assises, DGDA, de la direction générale de migration, DGM, le service de l’hygiène aux frontières, PNHF, de l’office congolais de contrôle, OCC ainsi que celui de la quarantaine.

Obligation de  payer des taxes.

En cette période de la fermeture des frontières, le projet facilitent des échanges avec les associations de petits commerçants de la RDC et ceux des autres pays par le système de groupage pour que ces derniers s’approvisionnent de parts et d’autres en vue de ne pas manquer des marchandises en ces moments ou les frontières sont fermées.

Le PFCGL a mis à la disposition de ces associations des petits commerçants cartographiés des  motos tricycles pour faciliter le déplacement des marchandises du point d’entrer aux différents points de vente avec l’idée que les petits commerçants soient en mesure de faire des bénéfices et ainsi prospérer.

Le projet organise des séances de sensibilisation sur respect des gestes barrières; Règlements sanitaires international prévention des maladies étant donné que les frontières peuvent  proliférer les maladies des parts et d’autres des frontières. Les parties prenantes au projet sont sensibilisées sur la protection individuelle et collective, production des affiches, dépliants  Le projet PFCFL prévoit de continuer les sensibilisation pour que en rappelant que le confinement ne veut pas dire fin de la maladie et doter des laves- mains et des cache-nez les associations de commerçants transfrontaliers pour qu’ils ne soient pas vecteurs de maladies.  ACP/Kayu/GGK