Plaidoyer des enfants reporters pour l’implication des garçons dans le  renforcement des connaissances sur le genre

0
328

Kinshasa 24 juil.2020 (ACP).- Les enfants reporters de la RDC plaident pour l’implication de jeunes garçons dans la formation et le renforcement des connaissances sur le genre afin de matérialiser la recommandation  de l’Association des Centres pour Handicapés de l’Afrique Centrale (A.C.H.A.C), a-t-on appris vendredi du comité des enfants reporters de Kinshasa.

Ces enfants se sont exprimés à l’occasion de la tenue récente du Forum pour les Droits des Jeunes et Enfants (FODJEC) destiné à faire  l’évaluation de la mise en œuvre de la Déclaration et du Plan d’Action de Beijing. Ils ont, à cette occasion, invité les autorités congolaises et tous les intervenants dans la promotion des droits de la fille et des femmes à associer les structures encadrant des personnes vivant avec handicap dans la formulation des stratégies d’inclusion de cette catégorie des personnes.

Le président du comité urbain des enfants reporters de la ville-province de Kinshasa, Aristote Mampuya et son adjointe, Ketia âgée de 15 ans, pensent que dans la concrétisation de la Déclaration et du Plan d’action de Beijing, la participation des jeunes garçons aux séminaires basés sur le genre est importante : » Cela susciterait en ce milieu genré (constitué des garçons et des filles) un esprit de travail d’ensemble dans l’objectif d’avoir un futur où le garçon sait reconnaître la valeur et la capacité de la fille, vice versa« .

Une attention aux personnes vivant avec handicap

La secrétaire générale de l’ACHAC, Delphine Asumani, a pour sa part, demandé aux  bailleurs des fonds et  aux décideurs étatiques de se servir des données à disposition des associations des personnes vivant avec handicap pour réussir à impliquer les différentes catégories de ces personnes dans l’atteinte des objectifs de Beijing.

Elle a affirmé : »La personne handicapée est capable de vous donner une base des données pour vous démontrer qu’elle ne peut pas être un poids. On voudrait faire la promotion de la personne handicapée auditive et personne à déficience intellectuelle’’.

Ce forum de Kinshasa a regroupé près d’une centaine d’organisations de la société civile dont le Forum pour les Droits des Jeunes et Enfants (FODJEC) comme principal organisateur de la rencontre. ACP/Kayu/GGK