L’OIM inaugure un centre d’isolement des cas non-sévères de coronavirus à Kinshasa

0
146

Kinshasa, 25 juillet 2020(ACP).-  L’organisation internationale pour les migrations (OIM), en partenariat avec le gouvernement de la république démocratique de Congo(RDC) à travers son ministère de la santé, inauguré jeudi à Kinshasa, un centre d’isolement des cas non sévères de coronavirus, avec l’appui financier des gouvernements de la république fédérale d’Allemagne et du Canada.

Ce site a été amenagé dans le but d’assister le gouvernement de la RDC dans ses efforts de prise en charge des personnes infectées et de limitation des cas positifs à Kinshasa, en plaçant en isolement des cas non sévères de COVID-19 qui ne peuvent pas s’isoler de leur entourage pour des raisons socio-économiques ou à cause du cadre de vie inadapté.

Ce centre peut accueillir jusqu’à 300 malades mais dispose dans un premier temps de 100 lits, des latrines, d’une salle de réunion  et d’un laboratoire, ainsi que des équipements requis pour la sécurité et la protection du personnel médical.

Le site comprend deux grands blocs pour les patients hommes et deux autres pour les femmes. Son laboratoire servira aux tests COVID-19 et autres de base, il est doté d’une petite pharmacie, et d’un endroit de prise en charge temporaire en cas de dégradation d’un malade nécessitant des soins intensifs dans un hôpital de référence.

Le site dispose en outre d’une cantine, d’une blanchisserie et une zone de loisirs externe et une télévision pour s’informer. Sous surveillance du personnel médical, les patients isolés dans ce centre pourront recevoir des visites de leurs familles dans le strict respect des mesures barrières. Le site sera exploité par l’OIM et le ministère de la santé.

Lors de son allocution à l’occasion de la cérémonie inaugurale de ce site, le coordonnateur du secrétariat technique du comité multisectoriel de la riposte à la covid-19 en RDC, le professeur jean jacques Muyembe a affirmé que ce centre est une illustration de l’anticipation sur les mesures de prise en charge des malades étant donné qu’on ne sait exactement quand on viendra à bout de cette pandémie.

Depuis la déclaration de la maladie dans le pays depuis le 10 mars dernier, l’OIM soutient les autorités congolaises dans leurs efforts de prévention et de contrôle de cette maladie en leur apportant une assistance technique et logistique afin de renforcer la surveillance, la prévention et le contrôle des infections. ACP/Fng/CL/KJI/MPK