5008 naissances enregistrées  au premier semestre 2020 dans la commune de Masina

0
631
New motherhood is exhilarating – and daunting. Both mother and baby are highly vulnerable in the post-natal period, and midwifery care remains as vital as ever. Bendu, 21, takes her newborn daughter from a midwife at the UNFPA-supported Sinje Health Centre in Liberia.

Kinshasa, 26 juillet 2020(ACP).- La commune de Masina a enregistré 5008 naissances durant le premier semestre de cette année,  contre 4175 de la même période l’annee derniere, a indiqué, samedi lors d’un entretien avec l’ACP, la préposée au service de l’état-civil de  cette municipalité, Félicité Musanda.

Elle a fait savoir que le bilan du premier semestre 2020 comprend  2508 garçons  et 2505 filles  tandis que celui de l’année passée reprend 2159 garçons et 2016 filles enregistrés. Elle a soutenu que cette évolution est  favorisée par l’amélioration par son administration de techniques de recensement des nouveaux nés, avec notamment le porte à porte.

Cependant, au chapitre de décès, son service a enregistré 40 décès en 2020  contre 47 en 2019, durant la période sous examen, a-t-elle confié.

S’agissant du mariage  civil, Mme Musanda a révélé que la commune de Masina a celé l’union de  262 couples  en 2020 contre 167 autres en 2019 ainsi qu’un seul cas de divorce, précisant qu’il s’agit d’une évolution encourageante effectuée en dépit de la pandémie de Covid-19.

De ce fait, dans le souci de  l’amélioration du rendement de son service, Mme Musanda a préconisé l’installation de son administration dans les morgues et les  cimetières pour recueillir les données liées  à la mortalité, une démarche encore ignorée par la population.

Elle  a aussi sollicité l’accompagnement logistique et financier de l’exécutif provincial, avec la dotation entre autres des matériels didactiques et le  financement des missions  des agents  commis à la récolte de données. ACP/Zng/May