Mazembe et Raja sommés de payer chacun une amende de 10.000 $US par la CAF

0
757

Kinshasa, 22 juillet 2020 (ACP).- Le TP Mazembe de la RDC et Raja Athletic du Maroc sont tous les deux de payer chacun une amende de 10.000 $US par le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF).

Le jury disciplinaire de la CAF s’est prononcé sur les incidents qui ont émaillé le quart de finale retour de la Ligue des champions disputé le 7 mars dernier à Lubumbashi entre le TP Mazembe et le Raja Casablanca. Il a décidé de sanctionner les deux clubs. Avant la rencontre, une altercation avait notamment opposé le Marocain Iliass Hadad du Raja à une partie du public des Corbeaux de Lubumbashi.

La CAF a décidé d’imposer « une amende de 10 000 USD au Raja Club Athletic pour le comportement malheureux de ses joueurs qui a conduit à l’ébullition des spectateurs du TP Mazembe ». Et aussi de « lever la suspension provisoire d’Iliass Haddad et le mettre en garde pour son comportement antisportif ». Le TP Mazembe écope de la même amende « pour défaut de sécurité lors dudit match ».

Le jury disciplinaire de la CAF s’est prononcé sur les incidents qui ont émaillé le quart de finale retour de la Ligue des champions disputé le 7 mars dernier à Lubumbashi entre le TP Mazembe et le Raja Casablanca. Il a décidé de sanctionner les deux clubs. Avant la rencontre, une altercation avait notamment opposé le Marocain Iliass Hadad du Raja à une partie du public des Corbeaux de Lubumbashi.

La CAF a décidé d’imposer « une amende de 10 000 USD au Raja Club Athletic pour le comportement malheureux de ses joueurs qui a conduit à l’ébullition des spectateurs du TP Mazembe ». Et aussi de « lever la suspension provisoire d’Iliass Haddad et le mettre en garde pour son comportement antisportif ». Le TP Mazembe écope de la même amende « pour défaut de sécurité lors dudit match ».

L’amende doit être acquittée en dollars dans les 60 jours qui suivent la notification qui date du mardi 21 juillet 2020, montant à virer au compte de la Confédération africaine de football (CAF).

La décision peut être attaquée devant le jury d’appel de la CAF dans les 3 jours à  compter de la communication de la décision pour l’annoncer et  le recours doit ensuite être motivé par écrit dans un délai de 7 jours qui commence à courir à l’expiration du délai de 3 jours.   ACP/Zng/May