Le juge d’appel rejette la demande de la mise en liberté provisoire de Vital Kamerhe

0
659

Kinshasa, 27 juillet 2020 (ACP).- Le juge d’appel a rejeté lundi, la demande de liberté provisoire introduite par le collectif des avocats en faveur de son client, le directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe.

Selon l’avocat Jean Marie Kabengela Ilunga, un des avocats du collectif des avocats de Kamerhe, cette demande de liberté provisoire fait suite à la dégradation de son état de santé. «La santé du président de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Vital  Kamerhe, se détériore considérablement suite aux mauvaises conditions carcérales dans lesquelles il croupit dans l’ex-prison centrale de Makala depuis plusieurs mois», a-t-il dit, avant d’ajouter que «Vital Kamerhe a toujours été malade, suivi par les médecins. Sa santé ne s’accommode pas avec l’état où il est placé. Il développe actuellement une insuffisance respiratoire».

Pour rappel, Vital Kamerhe a été condamné à 20 ans des travaux forcés pour détournement des deniers publics dans le cadre du programme d’urgence de 100 jours du président Tshisekedi, dans son volet construction des maisons préfabriquées.

Son procès en appel initialement prévu pour le vendredi 24 juillet dernier, a été renvoyé en date du 7 aout prochain par le  fait que la partie République n’a pas été notifiée de la tenue de cette première audition. Le procès a été renvoyé pour régulariser la procédure. ACP/Kayu/ODM/Fmb/NKV