Ituri : Quinze  miliciens condamnés à 20 ans de servitude pénale principale

0
484

Bunia, 28 Juillet 2020(ACP).- Quinze(15) prévenus parmi lesquels treize (13) de la milice CODECO et deux(2) autres de  la  Force patriotique intégrationniste du Congo (FPIC) ont été condamnés à vingt(20) ans de servitude pénale principale par la première chambre du tribunal militaire de garnison de l’Ituri, au terme de quatorze (14) jours ouvrables de l’audience foraine organisée au stade Amani de Bunia.

L’auditeur militaire de garnison de l’Ituri major Vichy Lopombo Munza,  qui s’est confié mardi à l’ACP en exclusivité,  a expliqué que dans trois(3) jugements rendus par le tribunal avec un total de seize(16) prévus un(1) a été acquitté pour insuffisance de preuves.  Il  a relevé que les condamnés poursuivis pour participation à un mouvement insurrectionnel sont astreints à payer la somme de 150.000 francs congolais pour le frais de justice.

S’agissant de la deuxième chambre du même tribunal militaire qui statue sur quatre(4) dossiers qui concernent une vingtaine de prévenus présumés assaillants de la CODECO a-t-il fait savoir après l’étape de la plaidoirie les affaires ont été prises en délibéré avant le verdict fixé au vendredi 31 Juillet 2020.

Plusieurs audiences foraines attendues

Par ailleurs, Major Vichy Lopombo a annoncé que plusieurs audiences foraines sont attendues dans les prochains jours grâce au déconfinement du pays mais a-t-il martelé le tribunal militaire continuera à siéger conformément aux mesures d’hygiène en cette période de la pandémie de COVID-19.

Parmi les dossiers qui seront traités par le tribunal militaire de garnison de l’Ituri  dès le mois d’août  figurent ceux de coupeurs de route sur le tronçon Bunia-Kasenyi-Tchomia, des assaillants de la CODECO et d’autres forces négatives qui écument cette province, a-t-il ajouté.

 Pour le Major Vichy Lopombo, ces  audiences foraines  en vue s’inscrivent dans le cadre de la lutte contre l’impunité à tous les niveaux prônée par le gouverneur de province, Jean Bamanisa Saïdi sur les crimes de masse qui continuent à être perpétrés dans certaines entités de l’Ituri par les miliciens de la CODECO et autres. ACP/Fng/May/Thd