Nord-Kivu : poursuite de la  campagne de prévention combinée contre la COVID-19 et le VIH/SIDA

0
441

Goma, 28 juillet 2020 (ACP).- Le Centre de Recherche et d’Actions pour le Développement Durable (CRADD) a, avec l’appui de l’ONUSIDA, poursuivi  lundi 27 juillet 2020 au quartier Mugunga de la Commune de Karisimbi,  dans la ville de Goma, «la campagne de sensibilisation combinée contre la COVID-19 et le VIH/SIDA».

Cette campagne qui  débuté le 20 juillet 2020 à Majengo, a pour but d’informer la population sur le danger de ces deux maladies et de mettre à la disposition de la population des conseils et moyens utiles pour se protéger contre ces deux fléaux.

Claude Kabumba, Coordonnateur national du CRADD, a noté avec regret qu’au lendemain de la levée de l’Etat d’urgence par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, plusieurs personnes commencent à fouler au pied les mesures de protection contre le COVID-19, avant d’insister sur le respect des mesures de protection édictées par les autorités à tous les niveaux en dépit de la levée, par le Chef de l’État, de l’état d’urgence sanitaire sur toute l’étendue de la RDC

Dans le cadre de cette lutte, le CRADD, avec l’appui financier de l’ONUSIDA,  le CRADD a remis aux marchands du CCLK/Mugunga un kit de lavage des mains couplé d’un distributeur automatique des préservatifs. Un carton de 7.200 préservatifs a ainsi été également remis aux membres du comité du marché dans le cadre de la lutte contre le VIH/SIDA.Le PNMLS, partie prenante  dans  cette campagne, a, de son coté, rappelé à la population «la stratégie 90-90-90» qui veut à ce que 90% de personnes vivant avec le VIH (PVVH) connaissent leur statut sérologique ; que 90% des PVVIH qui connaissent leur statut sérologique aient accès au traitement Anti rétroviraux (ARV), et que
90% des PVVIH sous traitement ARV aient une charge virale supprimée,  d’ici à 2021.

Baudouin Miruho, chargé des partenariats et appui aux secteurs de PNMLS/Nord-Kivu, a appelé la population à ne pas oublier qu’il y a d’autres infections à part le Coronavirus. «Malgré la protection contre la COVID-19, sans pratiquer la prévention contre le VIH/SIDA, on risque d’être contaminé par le VIH/SIDA», a-t-il conclu.

Le site CCLK/Mugunga constitue le deuxième marché surpeuplé dans lequel cette ONGD mène des actions de sensibilisation du genre au bénéfice des personnes à faibles revenus. ACP/Fng/May/Thd