Reprise des enseignements scolaires pour le 3 août 2020 à la «Une» des journaux

0
147
A pupil writes on her copy book during a class in Kinshasa on September 7, 2016. - The school year started a few days ago in Kinshasa but "only the last of my four children goes to school", says Kabalira Hortense, who faces the same challenges as thousands of Congolese families to provide education to children. (Photo by JUNIOR KANNAH / AFP)

La majorité de journaux parus mardi, 28 juillet 2020 dans la capitale congolaise réservent leur actualité à la reprise des enseignements scolaires prévus pour le 3 août de l’année en cours, après presque trois mois d’arrêt suite à l’état d’urgence pour lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus en République démocratique du Congo (RDC).

Agence congolaise de presse (ACP) titre : «Reprise des activités scolaires et réaménagement du calendrier scolaire». Selon le média public, le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga a annoncé, lundi, la reprise des activités scolaires au 03 août prochain ainsi que le calendrier scolaire réaménagé, au cours d’un point de presse. «J’annonce la reprise des cours pour le lundi 3 août 2020. Que chaque responsable prenne les dispositions à cœur.

Qu’il fasse respecter les mesures barrières pour qu’aucun enfant ne puisse attraper cette maladie. C’est là qu’interviendra notre responsabilité, nous devons montrer au Chef de l’État et même au Premier ministre que nous avions raison d’avoir demandé la reprise des cours», écrit la presse-mère, citant les propos de M. Willy Bakonga, avant d’ajouter : «Et ce, grâce à la volonté du Chef de l’État, des partenaires et des dignes filles et fils de la RDC».

«Pas d’année blanche», assure le Gouvernement, souligne pour sa part Forum des As, qui précise qu’à partir du 3 août, les cours reprennent dans les classes de l’enseignement primaire et secondaire, et le 10 août pour les terminales, les promotions à faibles effectifs à l’Université.

Le confrère ajoute que le ministre a précisé que la participation au TENAFEP est gratuite pour les élèves fréquentant les écoles publiques. Tandis que ceux des écoles privées agréées payeront les frais de participation lesquels avaient été déjà fixés par arrêtés des gouverneurs de provinces.

Sur le même sujet, Le Potentiel titre de son côté : «Reprise des cours : L’ESPT soumet un état de besoin évalué à 116 587 000 USD». Avec la levée de l’état d’urgence, l’école rouvre ses portes. Cependant, en cette période de Covid-19, cette rentrée n’est possible que sous certaines conditions pour éviter que le milieu scolaire ne devienne un cadre favorable à la propagation de la pandémie. Pour ce faire, le ministère vient de soumettre au gouvernement un état de besoin de 116 587 000 USD, révèle le quotidien.

La Prospérité quant à elle, annonce qu’à l’Institut supérieur pédagogique (ISP), une session unique est décrétée à partir du 10 août 2020.