Des structures féminines dénoncent une discrimination autour de la conférence sur l’Agriculture en RDC

0
492

Kinshasa, 29 juillet 2020 (ACP).- Des structures féminines ont dénoncé mercredi à Kinshasa une discrimination suite à l’absence des femmes dans l’organisation de la conférence « Multi Live » par l’Agence National pour la promotion des investissements « ANAPI » prévue pour le 31 juillet de l’année encours.

Cette conférence axée sur le thème : «  la COVID -19  et  son impact sur l’agriculture en RDC, défis, perspectives et pistes des solutions,  suscite débat ». En effet, sur les 8 animateurs prévus pour les interventions, aucune femme n’est figure sur la liste.

 Elles se demandent comment pour une date si historique célébrant   les femmes africaines, leurs paires congolaises soient victimes de discrimination.  «  Le 31 juillet  1962, une date historique à Dar Salaam où les femmes de tout le continent africain s’étaient réunies par l’organisation de la première Conférence des femmes africaines, « CFA ». A sa commémoration, il est inconcevable que l’organise une conférence sans la femme à la tribune » a dénoncé Anny Modi coordonnatrice de l’ONG Afia Mama. Et pourtant les femmes sont l’épine dorsale de l’économie rurale, surtout dans les pays en développement, a-t- elle ajouté.

A cet effet, elles exigent  puisque l’événement n’a pas encore eu lieu, que cette discrimination et injustice à l’égard de la femme soit modifié le plutôt possible. ACP/ZNG/CL/KJI