La situation des droits de la femme toujours préoccupante en RDC

0
521

Kinshasa, 29 juillet 2020 (ACP).-  La Présidente de l’Association de réinsertion des mineurs délinquants et de droit de l’enfant « ARMDE » dans la commune de Bumbu, Brigitte Ebanza, a indiqué mercredi, au cours d’un entretien avec l’ACP que la situation relative aux droits de la femme et à l‘égalité du genre n’évolue pas malgré l’arsenal juridique national, régional et international mis en place pour y arriver.

Mme Ebanza a précisé que les ambitions de l’ARMDE  sont grandes mais nul ne peut ignorer que les femmes hésitent à s’engager car le monde politique demeure inconnu.

La présidente de cette structure recommande donc la tenue des ateliers  et conférences à l’intention des femmes par des plates-formes et ONG œuvrant en leur faveur afin de les permettre de mieux négocier leur projection politique en tenant  compte des exigences d’éthique effective ; améliorer les capacités d’actions des femmes leaders soucieuses de se lancer en politique lors des prochaines  élections et de soutenir les efforts de celles désireuses de devenir actrices de changement, a-t-elle renchéri.

Elle a rappelé que son association s’est  également assigné des objectifs pour faire face aux défis de la participation et de la représentativité accrue des femmes dans les instances des prises des décisions notamment l’intégralité de l’approche genre comme questions transversales dans la prise des décisions et de faire participer de manière effective les femmes congolaises au processus de paix et de la démocratie. ACP/ZNG/CL/KJI