Congo-Brazza : l’opposant Jean-Marie Michel Mokoko a quitté le pays

0
649

Kinshasa, 30 Juillet 2020 (ACP).-  L’opposant congolais Jean-Marie Michel Mokoko a quitté jeudi Brazzaville pour aller se faire soigner à Ankara en Turquie, après  que le président Denis Sassou-Nguesso ait donné son accord en début de semaine, ont annoncé les médias locaux reçus le même jour à Kinshasa.

Cet accord intervient après plusieurs sollicitations des ONG, des avocats et même d’opposants politiques pour l’évacuation sanitaire de l’opposant Jean-Marie Michel Mokoko, hospitalisé à Brazzaville depuis début juillet 2020. Il est accompagné de son médecin, tel qu’avait confirmé auparavant le ministre congolais des Affaires étrangères, aux mêmes sources.

Les sources proches du dossier, avaient même annoncé auparavant, que l’avion médicalisé qui a transporté le général Jean-Marie Michel Mokoko était sur le territoire congolais depuis quelques jours.

«Tout était fin prêt. Les visas étaient déjà délivrés à l’officier et au médecin qui l’a accompagné », a indiqué l’un de ses avocats sans plus de commentaires.

La santé du général Mokoko s’est fortement détériorée le mois dernier, alors qu’il était incarcéré depuis quatre ans à la maison d’arrêt de Brazzaville. Il y a trois semaines, il a été transféré à l’hôpital militaire de Brazzaville, souffrant d’une crise de paludisme aiguë, aggravée par de l’hypertension.

Depuis lors,  sa famille avait demandé son évacuation sanitaire vers le Maroc ou la France. Elle a été reçue par le chef de l’Etat en début de semaine. Ce dernier n’y  avait pas trouvé d’inconvénients à cette proposition de le faire soigner à l’étranger. ACP/Kayu/ODM/Awa/NKV