Evolution de la mise en œuvre  du projet   d’identification digital de la population  en RDC

0
303

Kinshasa, 30 juillet 2020 (ACP).-  Les membres  du  comité du pilotage  du projet de Système national d’identification digital ( SNID) se sont réunis au cabinet du Vice Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba,  en vue  de produire un cahier des charges sur la mise en œuvre de ce projet  dont l’objectif est de constituer un registre national biométrique de la population  congolaise.

Pour le conseiller spécial du Chef de l’État en charge du Numérique , Dominique Migisha , cette seconde réunion a été l’occasion pour le ministre de l’Intérieur  de  faire le point sur  l’avancement du dossier notamment avec la Banque Africaine du Développement (BAD) et d’expliquer  les prochaines étapes à parcourir pour la matérialisation de  ce projet  conformément à la volonté  du  Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi de doter  la RDC d’un fichier national de la population permettant à chaque congolaise et congolais de disposer de sa carte d’identité.

Le conseiller spécial du chef de l’État en charge du Numérique a souligné  qu’après la première phase de l’étude de faisabilité, un atelier sera organisé  en septembre 2020   pour le lancement  du projet et constituera aussi  l’occasion de communiquer à la population   son évolution, avant de souligner que  le  recensement de la population démarrera en  2021, après un processus d’identification des partenaires techniques et financiers dont  certains se sont déjà prononcé  notamment  la BAD , la Banque Mondiale , le PNUD  et  quelques partenaires privés.

Outre le conseiller spécial du chef de l’État en charge du Numérique, ces travaux ont connus la participation des délégués des   ministères de l’Intérieur, des Affaires étrangères, du Plan, de PTNTIC, de la Recherche et innovation, ainsi que de l’Office national d’identification et de la Population (ONIP) et du Bureau Central du Recensement (BCR). ACP/Fng/nig