La BCC préconise le gel des paiements non prioritaires

0
118

Kinshasa, 30 juillet 2020(ACP)-Le gouverneur de la Banque Centrale du Congo(BCC), Deogratias Mutombo Mwana Nyembo, préconise une série de stratégies   en vue de  freiner l’hémorragie de l’économie congolaise et la dépréciation du Franc congolais, notamment le gel  des paiements non  prioritaires.

Il l’a indiqué mercredi à Kinshasa, au cours d’une conférence de presse qu’il a animé après la réunion extraordinaire du Comité de politique monétaire (CPM)

L’institut d’émission a dit le gouverneur de la BCC,  invité le gouvernement et les services compétents à s’impliquer pour la stabilisation de la monnaie nationale.

Pour lui, le gouverneur devrait privilégier  l’ajustement budgétaire  pour cela l’exécutif national souligné M. Mutombo devrait suspendre tous les paiements non  prioritaires  de l’Etat  jusqu’à la résorption du déficit «  Il faut à tout prix arrêter avec les déficits supplémentaires », a –t-il martelé.

Le gouverneur de BCC est d’avis qu’aujourd’hui il faut  dégager des marges budgétaires avant  de s’atteler  à l’amélioration de la qualité  de la dépense. « Au stade  actuel, on ne peut pas se permettre de dépenses  inutiles », a-t-il déclaré, insistant à cet effet, sur la mobilisation des  recettes.

C’est dans ce contexte que le BCC, soutient la suppression de la multiplicité des taxes légales et illégales et promeut par ailleurs, une politique  de compétitive  qui pourrait aider la RDC, a-t-il insisté à faire  face  à la concurrence  fiscale vis-à-vis  des pays voisins.

L’autre stratégie préconise par le gouverneur Mutombo, porte  sur le respect de la réglementation  des changes et du rapatriement des recettes d’exportation des sociétés minières.

Le CPM pour des mesures devant contenir les pressions sur le marché

Le comité de politique monétaire qui s’est réuni  mercredi sous la direction de son président et gouverneur de la BCC, Deogratias Mutombo Mwana Nyembo,  s’est résolu à prendre des mesures devant permettre à contenir  les pressions sur le marché, indique un communiqué de cette structure reçu jeudi à l’ACP. 

Cette situation résulte des chocs tant externes qu’interne, caractérisés notamment par des effets négatifs dus à la crise de la Civid-19, a conduit le comité de Politique monétaire à prendre des mesures aux fins de contenir les pressions sur le marché et renforcer ainsi la stabilité  du cadre macroéconomique. Ces  décisions  visaient  principalement  à ponctionner la liquidité via  l’activation des instruments « réserve obligatoire » et Bon BCC » ainsi qu’à procéder  à des interventions  directes et indirectes sur le marché  des changes  en vue  d’améliorer  l’offre  de devises  sur le marché et contribuer ainsi  au lissage  du taux de change.

Par ailleurs, en vue de s’assurer une efficacité optimale  de ces mesures et renforcer ainsi le cadre macroéconomique, le CPM sollicite  l’accompagnement du gouvernement par des mesures  visant notamment  à resserrer  davantage  la liquidité  sur le marché. ACP/Kayu/ODM/AWA/NKV