La situation sécuritaire du Nord Kivu évoquée au ministère de l’intérieur

0
636

Kinshasa, 30 juillet 2020 (ACP).- la situation sécuritaire qui prévaut dans la province du Nord Kivu,  menacée par l’activisme des terroristes  ADF , le banditisme, les kidnappings,  les  vols et les viols, a été mercredi au cœur des échanges entre les députés nationaux de ce coin et le Vice Premier ministre, ministre de l’intérieur sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba ce soir  dans son cabinet de travail.

Selon le Président du caucus des députés du Nord Kivu ,  Singuma Mwanza , les territoires les plus touchés sont ceux de  de Béni , Lubero , Masîsi , Rutshuru ,Goma , Butembo , et  Niragongo. Au cours de cette rencontre, les deux parties qui se sont aussi penchées  sur  le problème de migration des populations de l’Ituri vers le Nord  et sur la démobilisation des groupes armés, leur prise en charge, ont examiné ensemble les voies et moyens de pacifier ces territoires en combattant efficacement l’insécurité qui constitue un frein pour le développement de ces entités.

Parmi les pistes de solution, les deux parties ont souligné la nécessité de renforcer les effectifs de la police avec le recrutement des nouvelles unités  et leur formation, avant leur déploiement sur le terrain. La mise en place des administrateurs dans certains territoires en particulier celui de Niragongo  est un sujet qui a aussi  occupé une place de choix dans ces échanges, a encore dit le Président du caucus des députés du Nord Kivu.

Une commission interministérielle pour régler cette problématique

De son côté, le Vice Premier ministre de l’Intérieur sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde  a  rassuré  ses interlocuteurs que  le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi et le Gouvernement de la République  sont déterminés à  tout mettre en œuvre pour combattre l’insécurité sur l’ensemble du pays et en particulier dans la province du Nord Kivu.

Il a aussi fait part  au  caucus des élus du Nord Kivu  de la mise en place bientôt d’une commission interministérielle  chargée de  régler ces problèmes sécuritaires  à l’instar  de ce qui se fait déjà dans   les provinces de l’Ituri et du Sud Kivu. ACP/Fng/nig