L’Algérie arrête son championnat et fait de Belouizdad champion

0
140

Kinshasa, 30 juillet 2020 (ACP).- La Fédération algérienne de football (FAF) a finalement jeté l’éponge, mercredi 29 juillet 2020, après des semaines de discussions avec tous les acteurs locaux, ministère de la Jeunesse et des sports (MJS) en tête, RFI.FR.

À l’issue d’une réunion de son Bureau fédéral, la FAF s’est donc pliée aux résultats d’une large consultation écrite, qu’elle avait menée auprès de la famille du football national. Elle s’est ainsi rangée derrière l’avis du ministère des Sports : la saison 2019-2020 du Championnat national n’ira pas à son terme, pandémie de Covid-19 oblige. Quant au CR Belouizdad, en tête d’un classement figé, il est champion pour la septième fois de son histoire.

La veille de cette décision de la FAF, le ministre Sid Ali Khaldi avait demandé à l’instance faîtière du foot algérien de «mettre l’intérêt suprême du pays au-dessus de toutes autres considérations et de faire preuve d’un sens de responsabilités, de sagesse et de raison». Autrement dit de tout stopper pour des questions de santé.

Les autorités algériennes se sont toujours montrées très prudentes quant à une reprise des activités sportives, interrompues depuis la mi-mars. Leur discours en la matière a peu varié, alors que le nouveau coronavirus a officiellement fait plus de 1.100 morts en Algérie.

Infléchissement progressif

Du côté des acteurs du ballon rond, au départ, on était plutôt favorables à une reprise. Mais à condition d’avoir un soutien franc et explicite des autorités sanitaires et du gouvernement. Ce qui n’a jamais été le cas… Ces dernières semaines, plusieurs clubs ont même réclamé une clarification de la situation, histoire de pouvoir se projeter sur la saison 2020-2021.

 Le dernier grand championnat a rendu son verdict

L’Algérie était le dernier grand championnat national en Afrique à ne pas avoir pris de position claire concernant le sort de la saison 2019-2020. Malgré une situation moins dramatique que dans d’autres régions du monde, l’Afrique a vu la moitié de ses ligues s’arrêter définitivement avant leur terme. Moins d’une dizaine ont repris depuis le début de la crise du nouveau coronavirus, fin 2019 en Chine. ACP/Kayu/ODM/AWA/NKV