L’Etat congolais  invité à adopter  un plan stratégique  pour la mise en œuvre de  la planification familiale

0
90

Kinshasa, 30 juillet 2020 (ACP)- Mme Françoise Kalala, coordinatrice de l’ONG ’’ Espoir des femmes’’ basée à Kinshasa a invité l’Etat congolais à adopter un plan stratégique pour la mise en œuvre de la planification familiale pour épargner le pays de nombreux cas de grossesses non désirées et dans l’avenir des enfants dont l’encadrement risque de poser des problèmes.

Pour madame Françoise Kalala qui s’adressait, lors d’une matinée de sensibilisation aux filles mères et abandonnées, la planification familiale demeure un outil efficace pour le développement d’un pays. Grâce à cet outil, la famille peut prévoir le nombre d’enfants qu’elle peut prendre en charge en leur assurant un cursus vital nécessaire et une scolarisation réussie. Ajouter que la planification familiale prévient également des grossesses sujettes aux avortements souvent clandestins.

S’agissant des cas des avortements, Madame Françoise Kalala a indiqué que la société n’a cessé de dénoncer des conséquences souvent désastreuses, notamment des homicides qui s’en suivent lors des opérations compliquées ou celles qui ont échoué.

Revenant sur les risques liés à la grossesse chez les adolescentes, la responsable de l’ONG a insisté à l’intention de ses jeunes qu’ils doivent l’éviter afin d’échapper aux avortements provoquées, au risque de mettre au monde un enfant  qui arrive au moment où il n’est pas attendu. Elle a demandé aux parents de multiplier des dialogues avec leurs enfants  sur une sexualité responsable. ACP/Kayu/ODM/AWA/NKV/MNI