Nord-Kivu : tenue à Goma d’un «dialogue de vérité sur l’avenir» de la province

0
215

Goma, 30 Juillet 2020(ACP).- Deux cents invités prennent part, à partir de ce jeudi 30 juillet, à Goma, à un dialogue social sous le thème central «dialogue de vérité sur notre propre avenir », une initiative du gouverneur Carly Nzanzu Kasivita, dans les perspectives de cimenter la cohabitation pacifique et la cohésion entre les différentes communautés ethniques établies au Nord-Kivu.

A l’ouverture de ces assises qui ont pour cadre la salle polyvalente de l’hôtel Cap Kivu, le Chef de l’Exécutif provincial au Nord-Kivu a, d’entrée de jeu, appelé tous les participants à plus de sincérité pour faire de cette partie du pays « une province prospère, une oasis de paix où toutes les communautés et où il fait beau entreprendre ».

Carly Nzanzu en a ainsi appelé à des échanges sans tabou ni hypocrisie
soulignant que ce cadre  n’est nullement question de discuter sur les lois de la République, le Parlement national et provincial étant des lieux appropriés pour ce genre d’exercices.

« Ce dialogue vise donc à contribuer à la consolidation de la paix, à la cohésion sociale et à la  stabilisation de notre chère Province au de la diversité et des divergences au-delà de la diversité et des divergences qui caractérisent toute communauté humaine établie sur un même territoire », a expliqué le Gouverneur pour qui, au vu des conflits qui gangrènent le Nord-Kivu depuis plus de deux décennies, il y a lieu de s’interroger sur ce qu’ont gagné  individuellement et/ou collectivement les filles et les fils de cette Province aux immenses potentialités.

Le Chef de l’Exécutif provincial au Nord-Kivu a ainsi invité toutes les parties prenantes aux assises de Goma de se regarder  en face, en enterrant les divergences sans fondement pour que soient levées des options rationnelles pour un avenir des générations actuelles et futures.

Pour sa part, le Président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, Robert Habinshuti Seninga, a salué l’opportunité de la tenue d’un dialogue de vérité au regard des crises caractérisées par une insécurité devenue endémique qui a pour cause les guerres en répétition œuvre des groupes armés tant locaux qu’étrangers.

Il a reconnu la nécessité pour les enfants du Nord-Kivu qui vivent au quotidien les différents conflits à se mettre au tour d’une même table pour identifier ensemble les causes et dégager des pistes de solutions durables aux crises chroniques qui rongent les populations.

«L’ Historique des conflits au Nord-Kivu », « la Présentation des cahiers des charges des communautés ethniques », « le Nord-Kivu vers la paix et le développement durable ; Type d’acteurs et de leadership éclairé», «Problématique de la cohésion intercommunautaire et responsabilités du pouvoir coutumier », « Problématique de l’accès et contrôle de la terre », « Dynamiques sociopolitiques économique des groupes armés», «le Nord-Kivu dabs la dynamique sécuritaire dans la sous-région de Grands-Lacs » ; tels sont les sous-thèmes sur lesquels vont se pencher, trois jours durant, les 200 participants venus de quatre coins du Nord-Kivu.

Outre les maires des villes, les administrateurs des territoires, prennent part à ce dialogue, les chefs des chefferies et secteurs, les chefs groupements, les délégués de la société civile ainsi que les responsables des institutions d’enseignement supérieur et universitaire. ACP/Kayu/ODM/AWA/NKV/MNI