Plaidoyer pour l’interdiction de fonctionnement au sein des établissements de  l’ESU des associations tribales

0
596

Kinshasa, 30 Juillet 2020 (ACP).- L’ONG « The Young men action for education (YMAE) », a plaidé jeudi à Kinshasa, au cours d’une réunion d’échange avec une délégation des étudiant provenant de différents établissements publics et privés, pour l’interdiction de fonctionnement au sein des sites du  secteur de l’enseignement supérieur et universitaire (ESU), des associations et regroupements à caractère tribal et ethnique en République démocratique du Congo (RDC).

« Cette action vient répondre à un besoin exprimé même par le gouvernement. Comme vous le savez, nous nous sommes une organisation partenaire au secteur de l’éducation car nous accompagnons le gouvernement dans l’atteinte des objectifs éducatifs auxquels il s’est assigné », a déclaré le secrétaire général de cette structure, Serge Bondedi. Il a indiqué à ce sujet  que pour résoudre le problème de l’équité dans ce secteur, le gouvernement national s’est fixé un certain nombre  d’actions qu’il faut poser  et parmi lesquelles, la mise en place d’un cadre de lutte contre les pratiques contraires à l’éthique professionnelle en milieux académiques notamment le harcèlement sexuel, la corruption, le monnayage et le marchandage des actes scolaires.

Il a, à cet effet rappelé à l’Etat que parmi ces actes contraires à l’éthique professionnelle, il y a également celui lié au tribalisme qui qui prend de plus en plus corps  dans le secteur éducatif en général et académique en particulier.

Des actions à mettre en place

 Par ailleurs, M. Bondedi a fait savoir que plusieurs autres  actions  devront être menées pour endiguer des  fléaux qui ternissent l’image de l’université et de l’universitaire en RDC. Il a saisi l’occasion pour indiquer  qu’une fois que les autorités établies prendront des actes pour l’interdiction effective  de fonctionnement de ces associations décriées, Ymae  procédera à des enquêtes  et des audits sociaux ainsi que des contrôles des citoyens de recevabilité pour s’assurer de l’application effective de cette mesure.

Il a saisi l’occasion pour   inviter  le ministre de l’ESU, Thomas Luhaka Losendjola à accorder beaucoup plus d’attention à ce plaidoyer pour qu’à l’avenir ces actes contraires à l’éthique ne puissent avoir droit de cité au sein des campus universitaires.

Créée depuis le 06 Janvier 2006, YMAE est une organisation à caractère apolitique et d’obédience laïque ayant pour mission  de contribuer à la défense et à la promotion de l’éducation dans le monde comme valeur universelle, droit reconnu à chacun et moteur de tout développement intégral, durable et harmonieux. ACP/Kayu/ODM/AWA/NKV/MNI