Covid-19 : le Laboratoire vétérinaire de Kinshasa lance bientôt les recherches dans le secteur animal

0
231

Kinshasa, 01 aout 2020 (ACP).- L’équipe de riposte contre la pandémie de Coronavirus dans le secteur animal va lancer, dans les prochains jours, des recherches sur la possible contamination de la pandémie de l’homme par les animaux, a annoncé vendredi le responsable de cette équipe,  au cours d’une cérémonie de réception des matériels des laboratoires, dons du Wallonie Bruxelles Internationale.

« C’est depuis le mois d’avril que le secteur animal est impliqué dans la riposte contre le Covid-19. Tout étant parti de la découverte de la maladie chez les pangolins en Chine, après il y a eu des informations sur la contamination des chiens, des chats, des tigres et des lions dans différents pays.

Et à partir de là, nous avons pris contact avec certains partenaires et bailleurs, qui pouvaient bien nous accompagner, dont la Wallonie Bruxelles Internationale (WBI), la Jica, et la faculté de médecine vétérinaire de Liège, et qui ont accepté de nous accompagner. La WBI, a acheté ces matériels pour le secteur animal, plus spécialement pour le laboratoire, là où nous allons réaliser les analyses de Covid-19. Il y a les congélateurs, les frigos, les consommables (gans, seringue, masques, tubes…) pour le labo, et les consommables pour la collecte des échantillons sur le terrain », a indiqué le responsable de l’équipe de riposte contre le Covid-19 dans le secteur animal, Justin Masumu.

Les acteurs qui doivent mener lesdites recherches sont encore en formation au Laboratoire vétérinaire de Kinshasa (LAVK). Ces recherches vont cibler les animaux domestiques principalement le chien et le chat et d’autres animaux domestiques qui se trouvent dans des parcs, ceci en collaboration avec l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN).

« Comme nous allons vivre avec covid-19, il y a risque que ça passe chez l’animal, et que ça mute, pour commencer à nous infecter progressivement. Donc nous sommes obligés de mener des recherches sur le plan animal. Nous allons descendre sur le terrain, nous ciblerons les animaux domestiques, surtout les chiens et les chats. Nous pourrons voir aussi les petits ruminants ; comme nous allons commencer par Kinshasa, ça sera plus les animaux de compagnie, mais nous allons aussi travailler sur les animaux sauvages, que l’on vend à Libongo, et qui sont gardés en captivité dans des maisons. Nous travaillerons en collaboration avec l’ICCN, on travaillera au zoo, dans les parcs où sont gardés les animaux sauvages, donc on va essayer de passer sur différentes espèces animales dont nous avons ici, collecté les échantillons sur le terrain, les amener au laboratoire et les analyser. Mais nous travaillerons aussi sur toutes les personnes qui sont en contact avec ces animaux, y compris les personnes qui vendent la viande », a-t-il ajouté.

Cette cérémonie s’est passée en présence du secrétaire général du ministère de Pêche et Élevage, du représentant de la directrice générale du Laboratoire vétérinaire central de Kinshasa, du docteur Steve Ahuka, assistant manager de la riposte contre Covid-19 et des acteurs qui seront impliqués dans ces recherches. ACP/CL/ZNG/MPK