FC Renaissance: constant Omari prône un dialogue franc entre Max Mayaka et l’évêque Mukuna

0
142

Kinshasa, 02 août 2020 (ACP).- Le président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), Constant Omari Selemani, a conseillé au dirigeant Max Mayaka, à dialoguer avec  l’Évêque Pascal Mukuna avant de se lancer dans la campagne pour diriger le FC Renaissance du Congo.

Le président Omari l’a fait savoir à son hôte au cours de l’audience lui accordée le vendredi 31 juillet 2020 au siège de la FECOFA, à Kinshasa.

L’ancien président du DCMP et du FC Orange a approché le président de la Fecofa pour lui informer du projet de certains supporteurs renais de le voir diriger le FC Renaissance du Congo en remplacement de l’Évêque Pascal Mukuna, privé de sa liberté pour de raisons judiciaires.

Très attaché au respect du règlement régissant le football en RDC et soucieux de la paix au sein des clubs, le président Constant Omari a conseillé au dirigeant Max Mayaka de contacter l’évêque Pascal Mukuna avant de se prononcer. « Nous sommes de Bantous. Chez nous, vous prenez des initiatives pendant que l’autre est dans la situation malheureuse peut ne pas mettre tout le monde d’accord. C’est pour cela je pense et je vous invite à rencontrer l’Évêque Pascal Mukuna et de discuter avec lui. A ce moment-là si la grande commission convoque les assises avec son accord, vous pouvez siéger valablement. Car l’Évêque Mukuna est encore président de cette formation sportive », a exhorté le président Omari.

Le numéro un du football congolais a précisé à son visiteur que le rôle de la fédération est de calmer le jeu et d’aider les clubs à travailler dans l’unité pour le développement du football congolais.

Willy Kindembe fustige le comportement du président Max

Dans une récente sortie médiatique, le président du Comité national des supporters (CNS) du FC Renaissance du Congo, Willy Kindembe, a fustigé le comportement du président Max qu’il qualifie de manœuvres d’un groupe d’individus, clairement identifiés, décidés à faire un putsch au sein du club.

Willy Kindeme a affirmé détenir des informations faisant état de l’organisation des « Assemblées des supporters imaginaires » en vue de mettre en place un comité de direction provisoire.

Il a déploré le fait que certains membres influents de la famille Orange s’évertuent à exposer les problèmes du club sur les réseaux sociaux en lieu et place de laver les linges sales en famille alors que son bureau est prêt à proposer des pistes de solutions surtout concernant les soucis des supporters.

Ainsi, il a mis en garde les personnes ouvertement identifiées comme des «fauteurs de troubles» tendant à mettre de l’huile au feu pour brûler une fois de plus, la case Renaissance du Congo.

Willy Kindembe a également exhorté le président Max Mayaka à éviter de manipuler les joueurs et les supporters pour concocter un complot contre le président du club, Pascal Mukuna. «En tant que cofondateur de Renaissance, le président Max connait la maison. Il est question qu’il emprunte la voie légale en rencontrant les dirigeants de l’équipe pour dialoguer et harmoniser les vues au lieu de machiner des projets machiavéliques et manipuler quelques supporters pour renforcer la crise», a-t-il soutenu.

Ainsi, il a annoncé la convocation prochaine d’une réunion élargie à tous les supporters de Renaissance pour capitaliser la cohésion au sein du FC renaissance du Congo. ACP/CL/Fmb