L’implication personnelle du Chef de l’Etat sollicitée pour déjouer la spoliation de l’hôpital Sendwe de Lubumbashi

0
309

Lubumbashi, 02 août 2020 (ACP).- Le vice-président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, Dr Dieudonné Pablo Ngwej, a sollicité, dans un point de presse tenu vendredi à Lubumbashi, l’implication personnelle du Chef de l’Etat, garant de la nation, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour mettre fin aux manœuvres du ministre de l’Urbanisme qui vient de signer un contrat public-privé avec un sujet libanais qui veut construire un super marché dans la cour de l’hôpital général de référence Jason Sendwe de Lubumbashi.

Il a fustigé ce comportement qui frise la spoliation de l’espace de cette formation médicale, la plus importante de la province du Haut Katanga, en demandant au ministre de l’Urbanisme d’annuler le contrat signé avec le libanais dans l’intérêt de la population.

«Après la démolition la semaine dernière du bâtiment qui abritait un auditoire de l’Institut Supérieur de la Statistique de Lubumbashi par un autre sujet libanais,  nous, élus du peuple, avons le devoir de protéger l’espace de l’hôpital général de référence Jason Sendwe, sinon demain c’est le lycée Kiwele, qui sera spolié» a-t-il martelé. Il a reproché au ministère de l’Urbanisme d’avoir vendu toutes les maisons de l’Etat dans la ville de Lubumbashi sans aucune réaction de l’autorité sensée protéger le patrimoine immobilier de l’Etat.

Il a, enfin, souligné sa ferme détermination de lutter contre la spoliation d’une partie de la concession de l’hôpital général de référence Jason Sendwe, considéré comme le fleuron du système sanitaire de la province du Haut Katanga. Pour bien mener cette lutte, il va utiliser toutes les voies légales jusqu’à la victoire contre cette pratique en vogue de spoliation des biens publics au profit des privés, une anti valeur qui freine le développement de notre pays. ACP/CL/Fmb