Alain Makengo plaide pour le respect des clauses liées au salaire des anciens Léopards 68/74

0
560

Kinshasa, 03 août 2020 (ACP).- Me Alain Makengo, avocat-conseil des anciens Léopards, champions d’Afrique des Nations de football 1968/1974 et Mondialistes, plaide auprès des autorités de la République pour le respect des clauses de la décision gouvernementale de 2011 relative à l’allocation d’une prime équivalent en Franc congolais de l’ordre de 500 dollars pour les honorer.

Alain Makengo également président de la Ligue sportive pour la défense de droit de l’homme (LISPED) qui  l’a fait savoir à la presse, a rappelé que le gouvernement congolais avait pris une décision d’honorer les anciens Léopards, champions d’Afrique des Nations de football 1968/1974 et Mondialistes, en leur allouant une prime équivalent en Franc congolais de 500Usd depuis 2011.

Il a fait observer qu’après un temps, cette prime n’était plus perçue par les concernés avant de voir commencer à la percevoir aujourd’hui pour un montant de 400 milles FC.

Ce montant qui représente moins  de 200 USD  dit-il, ne reflète pas à la lettre la prime prévue. Et, plusieurs démarches sont menées auprès des autorités compétentes pour revoir ce montant mais en vain.

Pour cela, Me Alain Makengo ne se lassant pas, interpelle les autorités gouvernementales pour respecter les clauses de cette décision afin que ces vaillants léopards puissent  toucher leur argent comme  prévu, c’est-à-dire 500 dollars équivalent en Franc congolais.

Dans le même registre, Me Alain Makengo se dit inquiet du non-paiement des salaires de ces anciens léopards par le gouvernement provincial avant de faire remarquer qu’à l’époque de Kimbuta Yango, l’exécutif provincial avait décidé d’allouer à ces derniers un salaire de 700 dollars et un compte a été ouvert dans une banque de la place quant à ce.  Ils étaient donc au chevet des anciens léopards pour répondre tant soit peu à leur situation sociale.

Malheureusement, depuis un certain temps, avec l’actuel exécutif provincial, il n’y a plus rien. Les subsides alloués aux anciens léopards sont donc coupées malgré le principe sacro-saint de la continuité des services de l’État.

S’agissant des frais médicaux pour les sportifs, le président de la LISPED  plaide pour un allègement au profit des équipes qui ne bénéficient guère de l’aide de l’État et surtout en ce temps particulier de la crise sanitaire due à la pandémie du Covid-19.

Il s’inquiète du fait que le Central National des Médecines des Sports a déjà fixé une grille tarifaire pour examen médical pour tout sportif.

Tout en reconnaissant le caractère légal et obligatoire de l’examen médical pour tout sportif, Me Alain Makengo exprime cependant sa préoccupation sur la tarification par  le CNMS.

Ainsi, il demande aux autorités de voir comment alléger la tâche aux équipes qui souffrent des problèmes financiers, en arrêtant des mécanismes pouvant suppléer à cela.

Il suggère au gouvernement à travers le ministère des Sports et Loisirs, d’allouer des fonds au dit Centre pour soulager tant soit peu les équipes.

Me Alain Makengo a, par ailleurs, rappelé aux autorités de la République et aux personnes de bonne volonté pour la prise en charge médicale de l’ancien léopard  » Léon Mungamuni » dit  » Homme d’Asmara », malade depuis un temps.

Il sied de signaler que la plupart des anciens léopards, champions d’Afrique des Nations de football 1968/1974 et Mondialistes, sont malades et d’ailleurs certains d’entre eux nous ont quitté dont la dernière en date Kilasu Massamba. ACP/FNG/ODM/May