La RDC appelée à parachever le processus de ratification du traité sur les armes à  sous-munitions

0
468

Kinshasa 03 août 2020 (ACP)- La coordinatrice de l’ONG « Coalition mondiale contre les armes à  sous-munitions», Laurette Kondi, a invité, lundi, la RDC à  parachever le processus de ratification du traité sur  cette categorie  d’armes  avant la deuxième conférence de l’examen sur la dite convention qui se tiendra du 23 au 27 novembre 2020 à Lausanne en Suisse.

Laurette Kondi qui s’exprimait à l’occasion du 12 ème anniversaire du  traité sur l’interdiction des armes à sous munitions, célébrée le 1 er août de chaque année,  a demandé à la RDC de ratifier la convention sur ces armes afin de devenir un Etat partie à part entière.

« Comme les mines anti personnelles, les armes à sous- munitions frappent, sans discrimination, au moment de leur utilisation et  peuvent rester sous terre ou au sol pendant longtemps après la fin  des hostilités », a-t-elle souligné, ces armes  sont incompatibles  avec les principes du droit international humanitaire.

Elle a indiqué que plus de 90% des victimes des armes à sous-munitions enregistrées dans le monde sont de civils en particulier les femmes et les enfants.

Laurette Kondi qui est chargée de plaidoyer de la  «Campagne  congolaise pour l’interdiction contre les mines», a  rappelé que la RDC a signé  la convention sur les armes à sous-munitions le 18 mars 2009 a-t-elle ajouté. ACP/Fng/ODM/May/NKV