Autonomiser les femmes : c’est contribuer au développement, selon une avocate

0
120

Kinshasa, 05 août 2020(ACP).- L’autonomisation économique des femmes est fondamentale pour la réduction de la pauvreté, elle est en même temps un préalable au développement durable, a indiqué mardi à Kinshasa, au cours d’un entretien avec l’ACP, Me Béthanie Manzambi, avocate au barreau de Matete.

Me Manzambi a fait remarquer que les droits de la femme sont  inextricablement liés à toutes les questions relatives aux droits de l’homme et à toutes les formes d’inégalités qui entravent le développement durable et qui en fin de compte affectent tous les individus.

Lorsque les femmes se voient garantir l’accès aux services publics et l’égalité des droits, c’est l’ensemble de la communauté dans laquelle elle évolue qui en bénéficie en termes de développement, d’éducation, de la santé, des revenus et de l’engagement communautaire et politique. «Mobiliser les hommes est juste et relativement efficace mais cela ne devrait pas être la seule raison pour laquelle les hommes et les garçons défendent les droits des femmes et des filles, et on ne devrait évidemment pas avoir besoin de persuader, de se soucier des problèmes qui touchent les femmes et les filles» a renchéri Me Manzambi.

Elle a ajouté que l’égalité des sexes et de développement durable sont des entités co- dépendantes. L’autonomisation économique des femmes peut apporter des gains substantiels en termes de développement humain et économique, au plan local comme mondial.

Le développement ne peut être ni significatif ni durable si la moitié de la population n’y participe pas pleinement, investir dans les femmes porte et continuera de porter ses fruits, a-t-elle conclu. ACP/