L’obligation de la justice en RDC d’être un instrument de paix au service de la population

0
501

Kinshasa, 05 août 2020(ACP).- Le premier président de la Cour de cassation, David-Christophe Mukendi Musanga a déclaré mardi que la justice en RDC doit être un instrument de paix au service de la population, à l’issue de la cérémonie de prestation de serment des hauts magistrats devant le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

M. David-Christophe Mukendi Musanga a, à cette occasion, remercié et exprimé toute sa reconnaissance au Chef de l’Etat pour la marque de confiance qu’il lui a témoignée en le portant à la tête de cette haute institution judiciaire du pays.

Le premier président de la Cour de cassation a réaffirmé la détermination de cette juridiction à accompagner le Président de la République dans l’instauration d’un véritable Etat de droit en RDC.

Pour y parvenir, il s’est fixé certains axes prioritaires au cours de son mandat  notamment la discipline et le respect de la hiérarchie pour les magistrats et ces derniers doivent compter sur lui pour l’amélioration de leurs conditions de travail.

Il a, à cette même occasion, demandé à la population de faire confiance à l’administration de la justice dans « notre pays ».

Aperçu biographique de l’illustre promu

La soixantaine révolue, David-Christophe Mukendi Musanga est né à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga. Il entame son cursus scolaire à l’EP St Pie à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental et le cycle secondaire au Petit séminaire  St Thomas de Lukelenge dans la ville de Mbuji-Mayi où il décroche son diplôme d’Etat de la section littéraire/Latin philo.

Après ses études secondaires, il s’inscrit à l’Université nationale du Zaïre (UNAZA), Campus de Kinshasa où il obtient, en 1978, sa licence à la faculté de Droit, Option droit économique et social.

Un parcours professionnel remarquable

David-Christophe Mukendi débute sa carrière professionnelle dans la magistrature, en qualité de magistrat provisoire, avant d’être affecté respectivement au parquet de Grande instance  de Mbandaka (décembre 1978) et à la même juridiction à Goma (juillet 1987).

En février 1989, il est nommé premier substitut du procureur de la République. Cinq mois plus tard, il est désigné juge du tribunal de Grande instance de Bukavu.

En juin 1993, il est affecté comme président du tribunal de Grande instance  de Mbuji-Mayi et en octobre 1999, il est désigné conseiller à la Cour d’appel de Kananga, avant d’être confirmé en juillet 2009, président de cette juridiction à Lubumbashi.

Au mois de juin 2013, il est nommé conseiller à la Cour suprême de justice et en juillet 2018, il fait son entrée à la Cour de cassation. Le 17 juillet dernier, il est nommé par ordonnance présidentielle, premier président de la Cour de cassation.

David-Christophe Mukendi a évolué également dans le secteur de l’enseignement supérieur en tant que  responsable de la faculté de Droit au Centre universitaire de Kananga. Il est auteur de l’ouvrage : « La citation en droit judiciaire congolais ». ACP/ZNG/KJI