Nord-Kivu : Les antigangs accusés de tracasser la population  au quartier Kahembe/Goma

0
328

Goma, 05 aout 2020 (ACP).-Les volontaires locaux en charge de la sécurité dits antigangs, une structure mise sur pied pour traquer les enfants de la rue communément appelés « maibobo », sont devenus eux-mêmes des grands tracasseurs des vendeurs et vendeuses au marché de Kahembe et sur la chaussée, a signalé à l’ACP, le chef de cette entité de base.

Selon la source, ces jeunes gens réclament aux vendeurs la ration, à défaut de quoi il faut payer 200 FC. En outre, ils travaillent en connivence avec les enfants de la rue qu’ils étaient appelés à mettre hors d’état de nuire. Ces enfants sont ainsi envoyés pour piquer des téléphones portables des tierces personnes et aller les revendre ensemble, déplore la source.

Les vendeurs et vendeuses demandent, à travers le représentant de la cellule de paix et du développement (CPDQ), de mettre un terme à cette structure et que la police reprenne sa tache de sécuriser la population et ses biens. ACP/Zng/KJI/JLL