Le championnat anglais s’inscrit en faux pour les 5 changements des joueurs par match instaurés par la FIFA

0
124

Kinshasa, 06 août 2020  (ACP).- Le championnat anglais, la Premier League, s’est inscrit en faux  pour les 5 changements des joueurs par match instaurés par la Fédération internationale de football association (FIFA) pour assouplir les conséquences de Covid-19, a annoncé mercredi la BBC.

Pour la Premier League, cette nouvelle innovations a montré les disparités des effectifs entre les formations les plus puissantes et celles qui sont plus modestes. Il ne sera donc pas bon pour eux de jouer au football de cette manière-là, il faudrait un retour à la normale.

A en croire la source, à la reprise du championnat prévue dans quelques semaines, la Premier League partira avec 3 changements par match en lieu et place de 5.

La FIFA a décidé de modifier cette loi, la loi 3, qui limite le nombre de joueurs par match pour lutter contre les effets de la pandémie de la maladie à coronavirus, qui a plongé les joueurs dans une longue période d’inactivité de près de 5 mois.

Certains championnats en Europe, ont même déjà appliqué cette nouvelle disposition. En France, on aura droit à cette règle la saison prochaine comme l’a indiqué la Ligue de football professionnel (LFP).

En RDC, la Fédération congolaise de football association (FECOFA) s’apprête également à mettre cette disposition en application. Le mercredi 15 juillet dernier, elle a organisé un séminaire d’information à l’intention des professionnels des médias dans la perspective de l’application de ladite disposition.

Il y a lieu de noter que dans l’ensemble de 17 lois de jeu, la FIFA a porté des modifications sur les lois 3, 7 et 12. Dans loi 7, qui parle de la durée d’un match, la modification indique que pendant les 45 premières minutes, l’arbitre peut s’entendre avec les deux entraîneurs à quel moment les joueurs doivent prendre une pause d’une ou deux minutes dans un match, de même qu’en deuxième période.

La loi 12, qui depuis longtemps sanctionnait tout geste ou mouvement de main vers le ballon, devra à ce jour être relativisée. Le ballon, qui touche le dessous de l’épaule, n’est plus une touche de main. Sauf s’il y a l’intention de la part du joueur. N’est plus aussi une touche de main lorsque le joueur, voulant se protéger en tombant, touche le ballon par la main. Même si c’est dans la surface de réparation, l’arbitre ne sifflera pas pénalty. ACP/ODM/Awa/MNI