Le gouvernement confirme le retrait des troupes zambiennes du territoire congolais

0
218

Kinshasa, 6 Août 2020 (ACP).- Le gouvernement de la République démocratique du Congo confirme le retrait des troupes zambiennes de son territoire, a annoncé, jeudi, le ministre d’Etat en charge de la Communication et médias, porte-parole du gouvernement, David-Jolino Diwampovesa Makelele, au cours d’une conférence de presse.

«Au nom du gouvernement de la République démocratique du Congo, j’ai tenu à vous réunir ce jour, pour faire une mise au point en rapport avec les dernières saillies des ennemis de la République qui tentent à créer une confusion au sein de notre population sur le litige nous ayant opposé à la République de Zambie », a expliqué le porte-parole du gouvernement.

Le ministre d’Etat a effectué un survol historique de ce litige qui résulte d’une  divergence d’appréciation des limites frontalières entre les autorités britanniques qui ont colonisé la Zambie et le Roi Léopold II, souverain de l’Etat indépendant du Congo, avant d’indiquer que conformément aux différents traités signés entre les deux parties, celles-ci ont convenu de délimiter toute la longueur de cette frontière commune en deux phases : terrestre et lacustre (la plus complexe).

La RDC et la Zambie signent en 1989 un traité relatif à la délimitation de la frontière terrestre entre les deux pays (environ 200 Km entre le lac Moëro et le lac Tanganyika), malgré que ce traité n’ait pas été totalement exécuté faute des moyens logistiques, a relevé le porte-parole du gouvernement.

A la suite de l’occupation de son territoire par les troupes zambiennes en mars 2020, la RDC a saisi la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), qui a mis en place une commission d’experts chargée d’effectuer une mission de vérification dont le rapport a abouti à la reconnaissance par la Zambie que les territoires frontaliers de Kalumbamba et Kibanga appartenaient à la RDC.

Du processus de retrait des troupes zambiennes du territoire congolais

Après cette reconnaissance, le début d’évacuation des troupes zambiennes était convenu sur la période allant du 30 juillet au 4 août 2020, a indiqué Jolino Makelele, avant d’affirmer « qu’à la date échue, nos services compétents et tous les responsables congolais et étrangers ont constaté le retrait effectif des troupes zambiennes ».

Le comité mixte a, par ailleurs, ordonné l’implantation des bornes frontalières provisoires, en attendant la construction des bornes frontalières définitives et à matériaux durables.

La RDC respectueuse de ses engagements internationaux

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a rappelé  que la RDC  reste rattachée  au principe de l’intangibilité des frontières, tel qu’édicté par les différents instruments juridiques régionaux et internationaux auxquels elle a adhéré, particulièrement à la résolution du Caire de 1964 relative au respect des frontières héritées de la colonisation.

Cette volonté de sauvegarder ces frontières héritées de la colonisation a été, à maintes reprises, réaffirmées par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, garant de l’intégrité territoriale, notamment à l’occasion  du conseil des ministres de 21 juillet dernier, où il invitait les Africains à relever des challenges plus importants tels que : le développement, la paix, la démocratie, les droits de l’homme, etc. ACP/ODM/AWA