Des femmes  du  doyenné  « Saint Augustin » édifiées sur le sens  de la Journée internationale de la femme africaine

0
130

Kinshasa, 07 Août 2020 (ACP).- La présidente de la « Dynamique Femme et  développement » au doyenné « Saint Augustin » basé dans la  commune de Lemba, Pétronelle Pierrette Luvengo a expliqué vendredi à environ 20 femmes catholiques de cette entité ecclésiastique réunies en conférence le but de la journée internationale de la femme africaine célébrée  le 31 juillet  de chaque année à travers l’Afrique, consistant à amener la gente féminine du continent à raffermir ses liens et à travailler en synergie en vue d’échanger des expériences.

Mme Luvengo a souligné que le couronnement de tous ses efforts est de former une structure susceptible d’encadrer les femmes africaines afin d’assurer globalement leur émancipation, avant de déplorer que cette journée internationale soit commémorée avec autant d’engouement à l’instar de celle du 08 mars dédiée aux droits de la femme, dans d’autres pays africains qu’en RDC.

« Vous êtes appelées à sensibiliser dorénavant vos paires à la valorisation de cette fête de la femme africaine comme partout ailleurs », a-elle dit, avant d’épingler quelques femmes africaines qui ont marqué l’histoire notamment Awa Keita, l’épouse de feu  président du Mali, Modibo Keita et Sophie Kanza Lihau, 1ère femme ministre  congolaise des Affaires sociales ainsi que Hélène Johnson et Catherine Samba Panza, respectivement anciennes présidentes du Liberia et de la République Centrafricaine.

Dans le même ordre d’idées, elle a cité quelques  musiciennes africaines telles que la Congolaise Etisomba  Lobitshi et la Sud africaine, Miriam Makeba, parmi des talents qui ont contribué au rayonnement de leurs pays respectifs.

 ‘’ Toutes  ces dames  ont fait montre de leur  leadership , s’imposant    sur l’échiquier politique dans leurs nations  et  combinant de  hautes fonctions politiques avec leurs vies d’épouses, de mères et de premières éducatrices d’enfants  en vue d’un avenir radieux de leurs pays’’, a  noté Mme Luvengo, qui a ensuite exhorté les femmes catholiques congolaises à suivre le modèle de ces personnalités précitées de façon à valoriser davantage la femme africaine. ACP/FNG/NIG/JFM