Examen des perspectives d’ouverture de  la RDC  aux voyages dans l’espace Schengen

0
412

Kinshasa, 07 août 2020 (ACP).- Les perspectives d’ouvrir à la RDC aux voyages non essentiels dans l’espace Schengen, ont été au centre des échanges jeudi à Kinshasa entre la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza ,et l’ambassadeur de l’Union européenne en RDC, Jean Marc Châtaigne.

Le diplomate européen a indiqué à l’issue des échanges que les deux parties ont promis de poursuivre   des discussions  pour  mise place d’un comité de suivi  pour  des échanges techniques sur le sujet, notamment sur les informations  relatives à  l’évolution  de covid-19 en RDC. « Moi je me félicite naturellement, la ministre a beaucoup insisté sur tous les efforts qui avaient été entrepris pour lutter contre l’épidémie, nous avons accompagné ces efforts maintenant il faut en tirer les conséquences, et nous allons en discuter au niveau technique “, a indiqué le diplomate européen.

A une question sur l’absence de la RDC  de la liste des pays retenus par l’UE pour voyager dans   l’espace Schengen, il a fait savoir que cette liste a été établie vers la fin de juin et  elle  tend à évoluer. « J’ai indiqué à Mme la ministre que plusieurs pays  repris sur  cette liste ont été retirés  en raison de la dégradation de la situation sanitaire. Nous sommes en train de travailler au niveau technique, nous allons regarder les mesures qui ont été prises  RDC, il y a des critères très techniques comme le nombre des tests qui sont réalisés par rapport à la taille de la population, les mesures de contrôle aux frontières. Nous allons mettre en place un comité technique qui va permettre d’évaluer la situation et cette liste de l’Union Européenne va évoluer », a souligné le diplomate européen.

Pour l’instant la situation s’améliore en RDC. Ce  qui n’était pas le cas à la fin de mois de juin quand cette liste était établie. « Nous allons travailler ensemble très concrètement pour voir comment la RDC peut être admise  sur  cette liste, sachant que toute une série de voyageurs essentiels peuvent voyager dans les deux sens, et sachant aussi que cette mesure s’applique pour les voyageurs non essentiels dans les deux sens, et concerne aussi les voyageurs européens qui n’ont pas le droit de voyager en RDC pour le motif non essentiels », a souligné en substance le diplomate européen. ACP/FNG/NIG/JFM/Thd