Les Régies financières bientôt dotées d’un système d’informatisation des données

0
1348

Kinshasa 07 Août 2020 (ACP).- Le Ministre des Finances, Sele Yalaghuli, a convié jeudi  les parties impliquées dans le projet de l’opérationnalisation de la chaine des recettes, à des échanges des vues, dans le but d’examiner les conditions de mise en place d’une équipe technique de pilotage de ce projet, appris l’ACP vendredi d’une source du ministère des Finances.

Selon la source, c’est  dans ce cadre que le ministère des Finances va piloter, avec l’appui d’Exim Bank of China et l’apport technique de Huawei, un projet d’informatisation des Régies financières de la République démocratique du Congo (RDC). Ce projet qui vise à terme l’interconnexion des services pourvoyeurs des recettes de l’Etat permettra l’amélioration des conditions de travail de ces régies financières.

La même source indique que le premier palier consistera en l’informatisation des trois Régies financières de la RDC. Elle rappelle que la modernisation des trois régies financières, projet amorcé par le ministre précédent Henri Yav Mulang, consiste essentiellement à informatiser l’outil de travail de ces Régies financières par la mise en place d’une base de données qui assure le partage et l’échange des informations.

 Du fait que les régies financières sont au cœur du système national de mobilisation des recettes internes, il est donc important, a souligné le ministre des Finances de les moderniser par l’informatisation des données, car à ces jours, chacune avait un système autonome qui ne permettait pas une intégration avec les autres de manière à rendre le partage d’informations nécessaire pour la mobilisation des recettes.

Implication des Régies financières au bon déroulement de la mission de contrôle de l’IGF

 Par ailleurs, le ministre des Finances a demandé aux  trois régies financières de la République démocratique du Congo (RDC) :  la Direction des douanes et accises (DGDA), la Direction générale des impôts (DGI) et la Direction générale des recettes administratives, judiciaires, domaniales et de participations (DGRAD),  de faciliter les missions de contrôle lancées par l’Inspection générale des finances (IGF).

 pour y parvenir, le ministre  a convié les directeurs généraux de ces  régies financières ainsi que l’inspecteur général des finances  à une séance de travail au cours de laquelle il a été question d’harmoniser des points de vue et mettre au point les détails concernant la mission assignée à l’IGF qui est  se résume essentiellement à l’accompagnement et l’encadrement des Régies financières de manière à  optimaliser la mobilisation des recettes publiques et de veiller à la traçabilité des recettes et des dépenses de l’Etat, conformément aux lois et règles en la matière.

Pour  le ministre  des Finances  le gouvernement fait face à des contraintes majeures de trésorerie, en raison du faible niveau de mobilisation des recettes qui ne rencontre pas le niveau des dépenses budgétisées pour l’exercice 2020.

« La mobilisation des recettes constitue une priorité pour le Chef de l’Etat, la mission de l’IGF devra donc se dérouler dans des conditions optimales, afin qu’elle aboutisse sur des recommandations pertinentes dans le but d’améliorer le niveau de mobilisation », a-t-il conclu. ACP/FNG/NIG/JFM