Une nouvelle génération des mendiants sur les artères de la ville de Kinshasa

0
185

Kinshasa, 08 août 2020(ACP).- Les enfants de 3 à 12 ans, qui font partie de la nouvelle génération des mendiants, opèrent depuis l’apparition de la maladie à coronavirus à Kinshasa, selon une enquête menée le week-end par une équipe de la rédaction de l’ACP.

Selon la source, le fait que les familles les plus démunies ont du mal à nouer les deux bouts du mois et le confinement de la commune de Gombe, siège des institutions, décrété pendant l’état d’urgence en RDC par le Président de la république Félix-Antoine Tshisekedi, accompagné de la fermeture des écoles, sont à la base de cette situation.

Des nombreuses familles en quête de la satisfaction des besoins primaires, entre autres celui de se nourrir, se sont tournées vers la mendicité, notamment par le biais des enfants que les parents positionnent souvent sur les grandes artères de la ville pour  cette besogne.

Profitant des embouteillages sur les voies publiques, ces enfants   passent d’une voiture à une autre pour demander assistance en vue de nourrir toute une famille.

Le travail des enfants étant proscrit, Mme Mantampi, sociologue, interrogée à ce sujet, en appelle aux ONG œuvrant pour le bien être des enfants et aux services du ministère des Affaires sociales de prendre cette situation à bras le corps. ACP/ZNG/CL/KJI