Au moins 190.000 Somaliens affectés par des pluies inhabituelles

0
319

Kinshasa, 09 août 2020 (ACP).- Les pluies inhabituelles qui n’ont jamais cessé de tomber en Somalie depuis le mois de juin, particulièrement dans  les régions du middle et lower Shabelle,  ont affecté plus au moins  190.000 personnes dans le pays, selon un apport de l’agence onusienne OCHA, citée dimanche par la presse internationale.

Le même rapport indique qu’au moins 10 000 personnes de plus ont été touchées dans le district de Marka, conséquence de la crue de deux courts d’eau, ce qui fait grimper les dommages et les personnes impactées

Près de 150 000 hectares de terres arables ont été inondées. La saison des pluies dans le sud et le centre de la Somalie a apporté des précipitations plus importantes que les années précédentes. Des vents forts et des températures plus basses ont aussi été relevés, une météo qui a de gros impacts sur le quotidien des populations somaliennes, notamment sur l’agriculture.

OCHA souligne les besoins humanitaires croissants. Les projections font craindre qu’entre juin et septembre, 3,5 millions de personnes de plus soient confrontées à l’insécurité alimentaire, dans ce pays déjà fortement touché par la malnutrition.

Ces intempéries s’ajoutent à la pandémie de Covid19 et à l’invasion de criquets qui ont rendu encore plus précaires les populations à faible revenus du pays. Ainsi, 2,6 millions de Somaliens ont été déplacés par les différentes crises dans le pays. Ces inondations risquent de se poursuivre. Les météorologues prévoient encore des pluies fortes ou modérées pour la semaine à venir.

En Ethiopie, ce sont plus de 49 000 personnes qui ont été touchées par des inondations provoquées par le même phénomène météorologique. La rivière Awash a notamment débordé dans la région de l’Afar, dans le nord-est du pays. L’armée éthiopienne a mis en place des évacuations.

La petite bourgade de Badme, dernier village éthiopien avant la frontière avec l’Erythrée, est construite le long d’une piste qui ne mène nulle part, la frontière avec l’Erythrée étant toujours fermée. ACP/CL/Fmb