Le chef de la Défense américaine confirme la réduction du nombre de soldats en Afghanistan à moins de 5.000 d’ici fin novembre

0
667
Dr. Mark Esper, Acting Secretary of Defense, poses for his official portrait in the Army portrait studio at the Pentagon in Arlington, Va., June 20, 2019. (U.S. Army photo by Monica King)

Kinshasa, 09 août  2020 (ACP).- Le secrétaire d’Etat américain à la Défense, Mark Esper, a confirmé samedi que le nombre de soldats américains en Afghanistan serait réduit à moins de 5.000 d’ici la fin novembre, ont annoncé les médias internationaux reçus dimanche à Kinshasa. « Nous passerons à un nombre inférieur à 5.000 d’ici la fin novembre. Nous devons présenter notre plan au Congrès« , a déclaré M. Esper à Fox News dans un entretien accordé samedi soir.

Plus tôt cette semaine, le président américain Donald Trump avait révélé ce plan de réduction des forces lors d’une interview avec Axios.

A la question de savoir combien de soldats américains seraient en Afghanistan le jour de l’élection présidentielle américaine, début novembre, M. Trump a répondu qu’ils seraient « probablement entre 4.000 et 5.000 ».

Le Pentagone a déclaré mi-juillet que les Etats-Unis maintenaient les effectifs de leur force en Afghanistan autour de 8.500, conformément aux conditions de l’accord signé entre le pays et les talibans fin février.

Selon cet accord, les Etats-Unis devaient réduire leur nombre de soldats en Afghanistan à 8.600 avant le 13 juillet.

L’accord convient également du retrait total des troupes américaines d’Afghanistan d’ici mai 2021 si les talibans le respectent, notamment en coupant leurs liens avec les groupes terroristes.

L’invasion américaine de l’Afghanistan a causé plus de 100.000 morts, dont des civils, des soldats afghans, des soldats talibans et des soldats américains. M. Trump cherche un retrait total des troupes d’Afghanistan. ACP/CL/Fmb