Les autorités congolaises confirment le retrait des troupes zambiennes de leur territoire 

0
160

Kinshasa, 09 Août 2020 (ACP).- Le ministre de la Défense nationale et anciens combattants, Aimé Ngoy Mukena,  a confirmé le « retrait total » des troupes zambiennes du territoire congolais, au cours de la 43ème réunion du Conseil des ministres présidé vendredi, par vidéoconférence, par le Président d la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

« L’armée zambienne s’est complètement retirée des localités de Kalubamba et Kibanga, et les populations autochtones regagnent leurs cités habituelles », a souligné le ministre Aimé Ngoy Mukena,  ajoutant qu’un rapport technique comprenant le tracé définitif de la frontière ainsi que le budget global des travaux de démarcation a été endossé par la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Ce rapport, a-t-il ajouté, devrait être adopté par toutes les parties lors d’une réunion virtuelle de Hauts Fonctionnaires de la SADC qui était prévue  samedi 8 août 2020..

Une mission de matérialisation de la libération desdites cités et de sensibilisation de la population sera mise en place par le gouvernement, a-t-il encore souligné, précisant qu’elle sera accompagnée par 7 députés et sénateurs qui viendront des provinces de Tanganyika, Kasaï, Kongo Central, Ituri, Haut-Uélé, Nord Kivu et Sud-Kivu.

Dans sa conférence de presse, le  6 août 2020, le ministre d’Etat,  ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement, Jolino Makelele, avait également confirmé le retrait de ces troupes zambiennes de ces deux localités qu’elles occupaient illégalement dans le sud-est de la RDC, depuis environ 5 mois.

Fin juillet, rappelle-t-on, la SADC avait tranché diplomatiquement ce conflit en reconnaissant les localités de Kibanga et de Kalubamba comme étant des espaces du territoire congolais. Les experts diplomatiques, les géographes,  les cartographes ont penché leur décision finale en faveur de la RDC, après avoir travaillé  laborieusement sur cette situation, sous la tutelle de la SADC.

«Le rapport de la mission SADC effectuée du 22 au 29 juillet 2020 a abouti à la reconnaissance par la Zambie que les territoires de Kalumbamba et Kibanga qu’elle avait occupés appartenait à la RDC. Aussi, le début d’évacuation des troupes zambiennes des sols congolais était convenu sur la période allant du 30 juillet au 4 août 2020 », avait affirmé  le ministre Jolino Makelele.

Il a précisé qu’à la date du 4 août 2020, les services compétents de la RDC en la matière et tous les responsables congolais ont constaté le retrait effectif des troupes zambiennes.

Approbation du projet d’érection d’une corniche à Kinshasa

Les membres du gouvernement ont approuvé au cours de cette 43ème  réunion du Conseil des ministres, le projet de l’érection d’une corniche sur la baie de Ngaliema à Kinshasa.

Le ministre des Affaires foncières Aimé Sakombi Molendo, qui l’a indiqué dans sa note d’information, a fait savoir que le financement de ce projet était assuré.

Il a également souligné qu’une commission d’experts avait déjà été mise en place et qu’elle avait formulé des propositions, notamment celle de l’indemnisation des occupants actuels et celle de la mise sur pied d’un chronogramme des opérations à mener, depuis la remise officielle du rapport final de la commission, jusqu’à la pose de la première pierre par le Président de la République.

Complété par le ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu Mbayu Mukala ainsi que celui de l’Aménagement du territoire,  Aggée Aje Matembo Toto, le ministre des Affaires foncières a  soutenu que ce projet immobilier offrira des infrastructures modernes à la ville de Kinshasa, un site touristique de premier plan,  un rayonnement de la ville et de la RDC,  la résorption du déficit de logements à Kinshasa,  des emplois,  etc.

Cette corniche sera située dans quatre zones allant de la commune de la Gombe à celle de Ngaliema appelée « Baie de Ngaliema ». ACP/CL/Fmb