Le gouverneur Atou Matubuana lance la reprise  des cours au Kongo Central

0
389

Matadi, 10 Août 2020 (ACP).- Le gouverneur de la province du Kongo Central, Atou Matubuana Nkuluki, a lancé, lundi, à Matadi, la reprise des cours dans les établissements scolaires,  suspendus suite à la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19.

Le chef de l’exécutif provincial s’est rendu dans certaines écoles phares de la ville, notamment le collège Ntetembwa, l’Institut Lisanga, Mont Tabor, l’Institut Mgr Lubaki ainsi qu’à l’Institut supérieur de commerce (ISC)/Matadi pour se rendre compte de l’effectivité de la reprise des cours annoncée par les autorités nationales pour les classes terminales.

Selon le gouverneur Atou Matubuana, les instructions édictées par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le gouvernement de la République sont respectées dans le secteur de l’éducation de la province.

Il a ensuite rappelé aux enseignants et aux responsables  des établissements  de l’existence  de la COVID-19 et du respect strict des gestes barrières.

Satisfaction des élèves

A Matadi, plusieurs parents, élèves et chefs d’établissements scolaires approchés par l’ACP se sont dit satisfaits  de l’effort  consenti  par les autorités du pays afin d’éviter  une année blanche.

Pour la majorité d’écoles, notamment  EP I et II camp Molayi, CS sœur Mpasi  ainsi que les  instituts camp Molayi et Londe, le respect strict des mesures barrières a été bien observé dans le souci  d’éviter la propagation de cette maladie.
Certains chefs d’établissements secondaires se sont dit préoccupés  par le temps qui reste pour  les matières à dispenser aux finalistes et ont ainsi proposé un nouvel horaire dont les cours vont s’étendre de 7 heures à 17 heures, avec deux ou trois leçons par jour.

Reprise des cours à Mbanza-Ngungu

A Mbanza-Ngungu, les élèves finalistes des écoles primaires et secondaires ont repris le chemin de l’école, lundi ,après 5 mois d’interruption des cours, a constaté l’ACP lors de la ronde effectuée par le directeur de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST)/Kongo Central avec ses collaborateurs.

Très tôt le matin, il a été observé le mouvement d’élèves finalistes habillés en uniforme bleu/blanc, portant les masques sur les artères, tandis que les chefs d’établissements ont pris toutes les dispositions comme l’avait recommandé le ministre d’État, ministre de l’EPST, Willy Bakonga qui a séjourné samedi à Mbanza-Ngungu.

Le directeur de l’EPST/Kongo Central 2, Lambert Mbadu Muanda s’est félicité de la reprise effective et sécurisée des cours dans toute sa circonscription éducationnelle.

Il a remercié les chefs d’établissements pour le respect des dispositions prises, notamment le port de masque par tous les enfants et le respect de la distanciation.

Il a profité de cette occasion pour remettre officiellement les kits sanitaires que le gouvernement a doté aux chefs d’établissements afin de sécuriser et de protéger les enfants contre la Covid-19.

Reprise des cours à Boma

Les élèves finalistes du primaire et du secondaire ont effectivement repris le chemin de l’école, lundi,  dans la sous-division urbaine de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) à Boma.

En uniforme bleu/blanc, les élèves finalistes tant du primaire que du secondaire ont suivi normalement les cours dans la plupart d’écoles officielles et privées de la place.

Les élèves des classes montantes de leur côté attendent impatiemment la reprise des cours interrompus depuis près de 5 mois suite à la pandémie de coronavirus.

Désinfection des établissements scolaires à Muanda

Le service du ministère de l’Environnement a amorcé à Muanda l’opération de désinfection des écoles des secteurs public et privé ainsi que des installations des instituts supérieurs installés dans cette cité côtière, dans le cadre de la reprise des activités.Jean-Pierre Ibula, chef de service de l’environnement de Muanda a annoncé l’opérationnalisation de défection des établissements publics pour la reprise des activités scolaires, avant de préciser que cette action était obligatoire moyennant certains frais.

L’institut supérieur de navigation et pêche (ISNP) et le CEPROMAD ont été les premières institutions supérieures de Muanda à accueillir cette opération dans leurs installations. ACP/ODM/May