L’Egypte rouvre temporairement le point de passage de Rafah au profit de centaines de Palestiniens

0
710

Kinshasa, 11 août 2020 (ACP).- L’Egypte a rouvert temporairement mardi le point de passage de Rafah avec la bande de Gaza afin de permettre à quelques centaines de Palestiniens de rentrer chez eux, ont rapporté le même jour les médias internationaux.

Cette ouverture pendant trois jours, selon les sources,  est la première observée à Rafah depuis cinq mois. Le point de passage de Rafah avait été fermé par précaution à la mi-mars en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Les ministères de l’Intérieur et de la Santé de la bande de Gaza ont précisé que tous ceux qui passeront par Rafah devront ensuite passer 21 jours de quarantaine dans trois centres installés dans l’enclave palestinienne.

Israël ferme un point de passage à Gaza après des attaques de ballons incendiaires

Par ailleurs, Israël a fermé mardi le principal point d’entrée de marchandises entre l’Etat hébreu et la bande de Gaza après que des militants dans l’enclave palestinienne assiégée ont lâché des ballons incendiaires en direction du sud d’Israël, ont rapporté le même jour les médias internationaux. «Le passage de Kerem Shalom sera fermé, à l’exception de l’entrée des fournitures humanitaires essentielles et du carburant», a déclaré le Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT), le service du ministère israélien de la Défense qui supervise les points de passage, dans un communiqué publié lundi soir.

Il s’agit là d’une réponse à « la poursuite du lâcher de ballons incendiaires de la bande de Gaza vers le territoire de l’Etat d’Israël », a-t-il indiqué, ajoutant que cette décision faisait suite à un ordre du ministre de la Défense Benny Gantz.

Israël pense que ces ballons sont lâchés par des groupes d’opposition radicaux à Gaza, même s’il en tient pour responsable le Hamas, le mouvement palestinien qui dirige la bande de Gaza.

Les autorités israéliennes répondront « fermement » à toute violation de leur souveraineté », a prévenu le communiqué selon qui ces ballons « nuisent aux habitants de la bande de Gaza, au développement de l’économie et aux efforts entrepris pour améliorer la situation civile de ses habitants ».

Des médias israéliens ont rapporté que des engins incendiaires attachés à des ballons avaient provoqué plus de 30 incendies autour de communautés frontalières.

Selon des commentateurs dans des médias tant palestiniens qu’israéliens, ces ballons visent souvent à faire pression sur l’Etat hébreu pour qu’il autorise les transferts de fonds du Qatar vers la bande de Gaza, frappée par une crise financière et humanitaire croissante.

Depuis 2008, trois conflits armés ont opposé Israël et le Hamas. Depuis ces derniers mois, les deux parties observent un cessez-le-feu officieux. ACP/Fng/Fmb/Thd