Plaidoyer pour le financement de l’enseignement et de la formation en RDC

0
357

Kinshasa, 11 août 2020 (ACP).- L’ONG «The Young men action for education (YMAE)», a plaidé le week end à Kinshasa pour que les entreprises membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) contribuent au financement de l’enseignement et de la formation à titre de recevabilité sociale avec l’appui des ASBL partenaires éducatifs actifs en République démocratique du Congo (RDC).

Le secrétaire général de l’ONG «YMAE», Serge Bondedi a, à cette occasion, dressé le contexte du financement de l’éducation et de la formation en RDC, déplorant un manque d’informations sur les données des contributions directes des entreprises en général et  de celles qui sont membres de la FEC en particulier sur cette matière.

Il a également observé une absence de base des données pouvant renseigner, pour besoin de redevabilité et de contrôle citoyen, sur la nature et le coût des activités et des responsabilités sociétales menées par ces entreprises.

M. Bondedi a, en outre, rappelé à la FEC l’option légale du financement de l’enseignement et de la formation telle qu’affirmée par la Loi- Cadre n° 14/004 du 11 Février 2014 de l’enseignement national en ses articles 170 et 173, avant de fustiger l’absence des politiques d’assurance en cas des risques éventuels dans ces entreprises.

Le secrétaire Général de la FEC Nkono, a pour sa part, brièvement présenté à la délégation de l’ONG «YMAE», cette structure comme étant une «Asbl» qui joue deux principaux rôles dont le syndicat patronal et la Chambre d’entreprise. Il a par la suite cité quelques réalisations de la FEC notamment la participation à travers l’assiette fiscale des entreprises, le paiement des redevances fiscales au Fonds de promotion de l’éducation nationale (FPEN), l’appui à l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) ainsi que les contributions volontaires aux différentes Fondations à l’instar de la Bralima et du réseau cellulaire «VODACOM».

Des recommandations pour l’atteinte des objectifs assignés

Les deux parties ont formulé quelques recommandations pour  l’atteinte des objectifs assignés, entre autres, la formalisation de la collaboration entre «YMAE ONG» et la FEC en vue de préciser les thématiques, d’initier un projet des missions d’enquêtes auprès des entreprises membres de la FEC afin de récolter des données sur la nature et le coût des activités de responsabilité sociétale menées ou réalisées par les entreprises en vue de leur diffusion et exploitation. L’association mutuelle dans des rencontres et différents mécanismes de promotion, de conception et de mise en œuvre des politiques éducatives et des initiatives patronales en lien avec le marché d’emploi et de la formation des jeunes figure au nombre de ces recommandations. ACP/Fng/Fmb/Thd