Les questions de la jeunesse congolaise  au centre des préoccupations de la Fondation « Iranga »

0
532

Kinshasa, 12 août 2020 (ACP). La présidente de la Fondation « Iranga », Liliane Iranga a appelé, mercredi, la jeunesse congolaise à s’interroger sur son avenir, au cours d’un entretien avec l’ACP, à  l’occasion de la commémoration de la Journée internationale de la jeunesse célébrée le 12 août de chaque année

Placé sous le thème central : « L’engagement des jeunes pour une action globale », Mme Iranga a demandé à cette catégorie de la population de se relever afin de prendre conscience des questions qui les touchent directement, à savoir sur l’éducation, le bien-être et la sécurité.

Elle a souligné que cette journée est une opportunité offerte à sa fondation de pouvoir interpeller la jeunesse sur les enjeux de la vie, leur avenir et de leur parler de tout ce qui leur concerne, avant de poursuivre que sa fondation a préféré  échanger avec les jeunes sur leur vision pour préparer l’avenir, à travers les médias eu égard au contexte de la crise sanitaire de la COVID-19

Répondant à la question sur le plaidoyer de la fondation en faveur de la jeunesse congolaise en général est surtout pour la jeunesse féminine en particulier, Mme Iranga a fait savoir que dans sa mission de promouvoir l’accès de la jeune fille à l’école, sa fondation avait distribué  au mois de septembre dernier, des kits scolaires à plus de dix écoles de la capitale.

« Malgré la gratuité de l’enseignement sur toute l’étendue de la République, plusieurs familles favorisent plus la scolarité aux jeunes garçons que des filles. D’où la fondation descend sur le terrain et cible les familles où il y a des filles qui n’étudient pas pour donner des kits scolaires permettant le retour à l’école », a-t-elle précisé.

Pour elle, sa fondation mène également des actions  et plaidoyers  pour pouvoir rencontrer la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, en vue d’échanger sur des questions relatives aux enfants en situation difficile.

En septembre dernier, Liliane Iranga avait reçu de la Fédération pour la paix universelle, le prix d’ambassadeur humanitaire pour la paix en guise de récompense de son combat pour la protection et la promotion des droits des enfants défavorisés, rappelle-t-on. ACP/ZNG/KJI