Ituri : vers la mise en place d’une brigade agricole pour l’encadrement de la jeunesse

0
624

Bunia, 13 août 2020 (ACP).- Le ministre provincial de l’Agriculture, pêche et élevage, Me Guerschom Dramani Pilo, a, au terme d’un atelier organisé à l’hôtel « Kirikou » à Bunia sur la mise en place des stratégies d’exportation de café et de cacao, déclaré que le gouvernement provincial s’est mobilisé pour mette en place la brigade agricole, dans le but principal d’encadrer la jeunesse. «En lançant la brigade agricole, nous allons offrir l’emploi à la jeunesse. Ça pourrait déjà réduire la question de l’insécurité. De fois nous prenons la question de l’insécurité sans pour autant faire l’analyse au fond. Cette fois-ci le gouvernement provincial, dans son approche globalisant, s’attèle sur les questions de fond. Dans ce contexte sécuritaire, la mise en place de la brigade agricole devrait continuer à travailler dans les grandes plantations», a souligné le ministre.

Me Guerschom s’est félicité de l’engagement des opérateurs économiques à investir dans le secteur agricole parce que, a-t-il fait savoir, l’agriculture peut servir comme un véritable moteur de cohésion sociale et d’investissement pour un développement économique. «Ce que nous devons retenir c’est l’engagement des exportateurs, producteurs, les opérateurs économiques de pouvoir investir dans ce secteur qui demeure stratégique en terme de rapatriement de devises pour la nation congolaise. Il n’est pas normal de voir une province qui produit grandement le café et le cacao de ne pas pouvoir l’exporter au niveau du marché mondial», a-t-il ajouté.

Mise en place du label Kawa Ituri RDC et cacao Ituri RDC

Par ailleurs, le ministre provincial de l’Agriculture a annoncé la mise en place de deux (2) labels de produits de l’Ituri, à savoir : Kawa Ituri RDC et Cacao Ituri RDC, qui seront dans l’avenir utilisés comme certificat d’origine pour valoriser les produits de l’Ituri.

En outre, il a informé les participants à cet atelier de l’organisation le 1er octobre prochain à Bunia du premier salon d’affaires café-cacao pour expérimenter la première exportation officielle de ces deux produits à partir de Bunia, en marge de la journée mondiale du café.

Pour sa part, M. Pacifique Keta Upar a, au nom des producteurs de café et cacao, encouragé le gouvernement provincial dans ses efforts pour l’amélioration du climat des affaires. Parce que, a-t-il relevé, le taux de taxe à l’exportation est très élevé, soit près de 13%, situation qui décourage les exportateurs, proposant que cette taxe soit revue de 3 à 4%.

ACP/ODM/Fmb/NKV