Réajustement de prix des produits pétroliers en RDC

0
974

Kinshasa, 13 août 2020 (ACP).- La ministre de l’Economie nationale, Acacia Bandubola  vient de réajuster, à travers 04 (quatre) arrêtés signés mercredi portant fixation de prix des produits pétroliers sur l’ensemble du territoire congolais, aux termes desquels le prix du litre d’essence est passé à 1.950 (mille neuf cent cinquante) FC ,  du gasoil  à 1.970 (mille neuf cent soixante-dix) FC, du pétrole à 1.630 (mille six cent trente) FC et du jet A1 à 1.991,27 (mille neuf cent quatre-vingt-onze, vingt-sept cents) FC dans la zone Est du pays.

Selon ces arrêtés dont l’ACP a reçu les copies jeudi, dans la zone sud du pays, le prix du litre d’essence est passé à 1.820 (mille huit cent vingt) FC,  du gasoil à 1.920 (mille neuf cent vingt) FC, du pétrole à 1.700 (mille sept cents) FC et  du Jet A1 à 2.052, 05 (deux mille cinquante-deux , cinq cents) FC. Pour la zone Nord du pays, le prix du litre d’essence se vendra désormais à 1.800 (mille huit cents) FC,  du gasoil à 1.500 (mille cinq cents) FC et du pétrole à 1.850 (mille huit cent cinquante) FC.

Par contre dans la zone Ouest, le  prix du litre d’essence  est maintenu à 1.995 (mille neuf cent quatre-vingt-quinze) FC, celui du gasoil à 1.985 (mille neuf cent quatre-vingt-cinq) FC, le litre du pétrole  est passé de 1.420 (mille quatre cent vingt) FC à 1.430 (mille quatre cent trente) FC soit une augmentation de 10 (dix) FC, le Fomi a été maintenu à 1.148 ,74 (mille cent quarante-huit, soixante-quatorze cents) FC, le gaz à 3.242,37 (trois mille deux cent quarante-deux, trente-sept cents) FC et le jet A1 à 1.519,62 (mille cinq cent dix-neuf, soixante-deux cents) FC.

La ministre de l’Economie nationale a signé ces arrêtés, à l’issue d’une réunion de travail qui s’est tenue lundi  entre le Premier ministre, les pétroliers et la Fédération des entreprises du Congo (FEC), suite à la grève déclenchée par les pétroliers dans la province du Haut-Katanga.

Le dénouement de cette situation intervient après la recommandation du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui, lors du dernier conseil des ministres, avait appelé au dialogue entre les deux parties, afin de trouver un terrain d’entente. Les pétroliers qui étaient entrés en grève réclamaient le réajustement de la structure de prix des produits pétroliers dans la partie Nord, Sud et Est du pays, signale-t-on.

ACP/ODM/Fmb/NKV