visite du matériel informatique pour l’élaboration du fichier de référence des agents de l’Etat

0
414

Kinshasa, 14 août 2020 (ACP).- La ministre de la Fonction publique, Yollande Ebongo, accompagnée du vice-ministre du Budget, Félix Momat, a visité, jeudi, à Kinshasa, le Service national des approvisionnements et de l’imprimerie (SENAPI) où sont conservés du matériel informatique constitué des ordinateurs, imprimantes multifonctionnelles, lecteurs d’empreintes, kits de vidéosurveillance, ainsi que des téléphones en vue l’élaboration du fichier de référence des agents de l’Etat.

Selon la ministre de la Fonction publique, l’acquisition de ces matériels permettra de digitaliser la Fonction publique afin de garantir la rémunération des agents de l’État.

« Ces matériels que nous sommes venus visiter aujourd’hui justement sont là et ils ont été acquis pour assurer et appuyer le processus de la réforme au niveau de la Fonction publique dans le cadre de la mise en place d’un fichier de référence du personnel de l’État. Aujourd’hui, chose faite parce que nous sommes en plein processus de la mise en place de ce fichier de référence. Ce matériel va devoir nous aider à concrétiser cette vision là de la digitalisation de la Fonction publique, la numérisation de la Fonction publique pour assurer la rémunération des agents de l’État, l’amélioration de leurs conditions de vie et de traitement même », a-t-elle dit.

Ces outils informatiques permettront également de mettre en place un système de gestion intégrée des ressources humaines au sein de la Fonction publique de la RDC, a-t-elle ajouté, avant de saluer l’appui financier des partenaires du gouvernement dans l’acquisition de ces matériels.

« Nous saluons l’appui financier de nos partenaires notamment la Banque mondiale qui a toujours appuyé ce processus de réforme de l’administration publique. Vraiment, la Banque mondiale est là avec nous ».

C’est depuis près de 20 ans que la réforme au niveau de la Fonction publique a été lancée. La Banque mondiale appuie cette réforme à travers le Projet de réforme et de  rajeunissement de l’administration publique (PRRAP), coordonné par la Cellule de mise en œuvre de la réforme de l’administration publique (CMRAP), rappelle-t-on. ACP/Fng/nig/JFM