Claude Nyamugabo fait adopter au gouvernement le projet «Jardins scolaires : un milliard d’arbres à l’horizon 2023»

0
179

Kinshasa, 15 août 2020 (ACP).- Les membres du gouvernement ont adopté à l’unanimité, vendredi, lors de la 44ème réunion du Conseil des ministres hebdomadaire présidée par le Chef de l’Etat, le projet «Jardins scolaires : un milliard d’arbres à l’horizon 2023».

Le Ministre de l’Environnement et du développement durable, Me. Claude Nyamigabo Bazibuhe, qui a fait part au Conseil dudit projet, a indiqué que ce programme vise à réaliser un grand chantier communautaire et éco-citoyen de restauration écologique à fort bénéfice socio-économique au profit des populations urbaines et rurales en République démocratique du Congo.

Selon lui, il s’agit d’un projet devant couvrir toutes les 26 provinces sur une superficie totale de 5 millions d’hectares.

Parmi les résultats attendus, a-t-il soutenu, on peut relever la formation de 20.000 enseignants et un million d’écoliers engagés dans l’action climat ; l’atténuation de la pollution de l’air ; du dérèglement climatique et des risques d’inondations dans près de 20 villes.

Un calendrier y afférent des activités, a été proposé, partant de septembre 2020.

Le Ministre Claude Nyamugabo a sollicité du Gouvernement la prise en charge de ce projet.

Le Fonds Forestier National bientôt doté de nouveaux animateurs

Par ailleurs, Me. Claude Nyamugabo a souhaité l’intervention de Fonds Forestier National pour l’implémentation dudit projet.

Toutefois, il a fait remarquer aux membres du gouvernement Ilunkamba que l’établissement public précité, ne fonctionne pas à ce jour de manière régulière. C’est une structure qui est dépourvue de ses organes statutaires, notamment le Conseil d’Administration et la Direction Générale, et ce, depuis plusieurs années.

Il a sollicité en conséquence la nomination par le Président de la République desdits animateurs.

Le Président de la République Feli-Antoine Tshisekedi Tshilombo, s’est engagé séance tenante à désigner à bref délai les animateurs de cette structure.

Revenons sur ce projet pour dire qu’il consiste « à protéger l’environnement plus particulièrement la forêt qui est menacée chaque jour par les activités de l’être humain.

A travers ce projet, les arbres qui seront plantés par les élèves permettront de traiter l’air tout en absorbant les gaz carboniques [CO2] qui sont dégagés par l’être et qui sont nocifs à l’environnement.

De sources dignes de foi, il nous revient que ce projet sera présenté au mois de septembre prochain à l’Assemblée générale des Nations-Unies à New York.

Cela pour autant que le chef de l’Etat compte faire de la République démocratique du Congo l’une des puissances forestières du monde. ACP/CL/Awa