Haut-Lomami : la Nouvelle Société Civile Congolaise demande aux députés provinciaux de reconnaître leurs erreurs

0
547

Kamina, 15 août 2020 (ACP).- La Nouvelle Société Civile Congolaise, coordination provinciale du Haut-Lomami, demande aux députés provinciaux de méditer et reconnaître avec honnêteté et courage, leurs erreurs dont ils portent et porteront la lourde responsabilité devant Dieu, le peuple et l’histoire pour le non décollage économique de la province.

Cette assertion est contenue dans «Lettre ouverte pour le bon développement de la province»,  adressée, le 3 août 2020, aux députés provinciaux du Haut-Lomami par le coordinateur provincial de la Nouvelle Société Civile Congolaise, Kadiata Bin Kadiata Albert.

Dans cette lettre dont une copie est parvenue à l’ACP, il condamne ces députés provinciaux pour n’avoir pas posé des bases pouvant canaliser leurs efforts à aider l’exécutif provincial à résoudre les problèmes réels et quotidiens de la population.

L’auteur affirme que le Haut-Lomami se trouve à la queue des provinces Issues du démembrement du Katanga et est en détresse malgré ses atouts naturels.

Kadiata Bin Kadiata écrit dans cette lettre ouverte « … votre institution provinciale est trébuchante et hypothétique car vous agissez sur une décharge de recevabilité de Kinshasa qui dicte la ligne à suivre au détriment du peuple… ».

Il dénonce la discrimination, les injustices basées sur des considérations et d’intérêt particulier au détriment d’intérêt général qui gangrènent cette province.

Il appelle, à ce sujet, les députés provinciaux à faire rayonner les atouts agro-pastoraux et aquatiques ; à combattre la discrimination et l’injustice sous toutes les formes et favoriser l’inclusion de tous; à promouvoir les valeurs morales pour le développement du Haut-Lomami. ACP/CL/Awa