Le Congo-Brazzaville célèbre ses 60 ans d’accession à l’indépendance

0
113

Kinshasa, 15 août 2020 (ACP).- Le Congo-Brazzaville a célèbre, ce samedi 15 aout, le 60ème anniversaire de l’accession de son pays à l’indépendance, sous la présidence de l’abbé Fulbert Youlou, après la décision du Président français Charles De Gaulle.

Selon les médias locaux, c’est à minuit, dans les jardins de la résidence du haut-commissaire,  qu’avaient été prononcés les premiers discours, celui d’André Malraux, ministre des Affaires culturelles et représentant spécial du général De Gaulle, et celui de l’abbé Fulbert Youlou qui soulignait que cette accession à l’indépendance s’est réalisait dans la paix et l’unité, en complet accord avec la France.

Le dimanche 15 août 1960 était aussi l’une des journées les plus longues du périple entamé en Afrique centrale par le ministre français des Affaires culturelles, André Malraux qui formalisait le passage à l’indépendance des anciennes colonies.

Cependant, il faut souligner que Brazzaville reste une ville symbole de la France libre du général De Gaulle et de la marche vers l’indépendance.

L’indépendance de la République du Congo était une «fête de famille», avait averti  l’abbé Fulbert Youlou, du fait que les cérémonies étaient réduites à leur plus simple expression pour des raisons «économiques».

L’abbé Fulbert Youlou qui était accompagné du ministre André Malraux, participa, en la basilique Sainte-Anne de Brazzaville, à la messe célébrée par Mgr Michel Bernard, l’archevêque du Congo, avant  la cérémonie officielle au centre-ville de Brazzaville en présence des officiels congolais et une foule nombreuse.

Dans son allocution, l’envoyé du général De Gaulle André Malraux avait déclaré: «Cette nuit a retenti la salve solennelle qui salue l’indépendance des peuples et qui retentira dans la mémoire de vos enfants, comme celle qui saluaient jadis la naissance des roisLa France vous lègue des organisations économiques, administratives et financières… Celles-ci furent au service de l’État français, parfois assez noblement.

Les voici au service de la République du Congo : ce n’est pas un transfert d’attributions, c’est un transfert de destin»

Pour sa part, le Président Fulbert Youlou avait conclu dans son discours : ‘’Nous garderons précieusement le message que nous a apporté l’homme qui, pour nous, symbolise de manière prestigieuse la France et la communauté. Le général de Gaulle a su apporter à l’Afrique la liberté, l’indépendance, dans l’amitié, la fraternité et l’union. Qu’il en soit à jamais remercié’’.  . ACP/ZNG/CL/Awa