Kongo central : renforcement des capacités des cadres des ligues des jeunes et des femmes de l’UDPS/Cataractes

0
371
New motherhood is exhilarating – and daunting. Both mother and baby are highly vulnerable in the post-natal period, and midwifery care remains as vital as ever. Bendu, 21, takes her newborn daughter from a midwife at the UNFPA-supported Sinje Health Centre in Liberia.

Mbanza-Ngungu, 16 août 2020 (ACP).- Près de 200 cadres des ligues des jeunes et des femmes de UDPS/Tshisekedi/Cataractes prennent part depuis vendredi à Mbanza-Ngungu à un séminaire de renforcement des capacités sur la consolidation du parti en vue de les mettre en ordre de bataille dans sa lutte pour l’implantation à travers l’opération «aucune maison sans UDPS » dans la vision « Objectif 2023, Fatshi Mokonzi», a appris samedi l’ACP du président de la fédération de ce parti, Tadé-Etienne Mbundu Ndoki.

Ces assises, a indiqué M. Mbundu, ont pour objectifs de mettre à niveau des cadres choisis pour l’auto prise en charge des structures du parti en vue de son rayonnement et de faire de ces cadres des animateurs politiques en prévision des élections de 2023 à tous les niveaux.

Cinq thèmes développés autour d’un thème général « le rêve d’un nouveau départ », notamment « L’UDPS, d’où nous venons, où nous sommes et où nous allons : Quelles rôles pour les jeunes et les femmes» par Pierre Kalombo, «Cartographie de la fédération des Cataractes» par André Damu Lubaki et «Leadership et Communication politique» par Bernard Khuabi.

Ces assises prévoient deux autres thèmes sur «Les enjeux politiques du moment : comment s’y prendre ?» par le Hugo Mampuya et «Projet de société de l’UDPS : le peuple d’abord».

Dans son mot d’ouverture, le président fédéral de l’UDPS/Cataractes, Tadé Mbundu Ndoki a indiqué qu’à l’issue de ce séminaire-atelier, les cadres formés deviendront des vrais animateurs et cadres politiques capables de gérer les entités de base du parti, d’engager leurs bases respectives à soutenir le programme et les actions du Chef de l’Etat et sa réélection en 2023.

L’espoir du parti réside sur les ligues des jeunes et des femmes, a-t-il soutenu, avant d’appeler tous les cadres du parti à être des recruteurs partout où ils sont. ACP/CL/May