Reprise des cultes à Kinshasa: le cardinal Fridolin Ambongo exhorte à l’élévation de tous pour bâtir un pays plus beau qu’avant

0
415

Kinshasa, 16 août 2020 (ACP).- Le Cardinal Fridolin Ambongo Besungu, archevêque de Kinshasa, a exhorté, samedi, les peuples Congolais à l’élévation d’esprit pour bâtir un pays plus beau qu’avant, au cours d’une célébration eucharistique à la cathédrale Notre-Dame du Congo, située dans la commune de Lingwala, marquant la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie et à l’ouverture des célébrations liturgiques publiques, telle que décidée par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le 26juillet 2020.

Selon le prélat catholique, à la manière de la Vierge Marie élevée au ciel après avoir lutté contre le dragon qui s’est posé devant elle pour dévorer son fils à accoucher, les peuples congolais doivent également médité sur le sens de l’élévation de l’esprit pour développer sa patrie.

«Le dragon est un mal qui détruit la vie, un comportement qui bloque le développement du pays», a expliqué le cardinal, ajoutant que la «Vierge Marie élevée au ciel» intercède pour nous aider à vaincre le mal en vue de nous engger pour la recherche du bonheur commun.

Il a invité les peuples de Dieu au sens de responsabilité, de l’espoir malgré les difficultés du moment, de remercier le Seigneur pour l’avoir protégés contre le désastre de la COVID-19 qui a tout bousculé dans le monde.

Le Cardinal  Ambongo a exhorté les chrétiens à la vigilance, à la responsabilité individuelle et collective, en respectant les gestes barrières pour se protéger et protéger les autres, avant d’annoncer les activités du jubilé d’argent de la Radio diocésaine Elikya, qui totalise 25ans de sa création et celui de l’abbé Bienvenu Ndombe.

Matete : Le bourgmestre félicite l’Eglise catholique pour le respect des gestes barrières

Le bourgmestre  de Matete Antho Longange et son épouse à la messe à la paroisse St Alphonse

Le bourgmestre de la commune de Matete, Antho Longange a félicité dimanche, l’Eglise catholique de sa municipalité pour le respect des gestes barrières, à la sortie de la  messe à la paroisse Saint Alphonse

« Je suis venu expressément pour vérifier l’observance des gestes barrières dans cette paroisse de St Alphonse », a déclaré le bourgmestre Longange, avant d’exprimer sa satisfaction de constater que le port des masques, le lavage des mains, le prélèvement de la température ainsi que la distanciation physique sont de stricte application dans ces différentes paroisses

« J’ai voulu palper du doigt qu’écouter…et tout est heureusement en ordre », a-t-il rassuré, avant de poursuivre sa ronde dans communautés  de sa municipalité pour s’assurer du respect ou non des instructions de l’autorité provinciale.

De son côté, le vicaire de la paroisse St Alphonse, Bernard Lumbayi a exprimé sa joie à l’occasion de la reprise des activités de l’église plus précisément, de la célébration eucharistique.

Il a invité les fideles de sa paroisse au respect des gestes barrières dans chaque célébration et à garder l’espoir de voir l’éradication toute proche de la pandémie.

L’ECC en appelle à la mobilisation pour un nouveau mode de vie

Le président de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), André Bokundoa bo-Likabe, a exhorté, dimanche les fideles protestants à se mobiliser pour l’invention d’un nouveau mode vie à la  suite de la COVID-19, dans son message relatif à la réouverture des activités religieuses, en la Cathédrale du Centenaire, situé dans la commune de Lingwala.

Il les a, aussi invité à se lever comme un seul homme pour bâtir ensemble un nouvel l’Etat à travers des valeurs familiales et patriotiques.

Pour lui, l’invention d’un mode de vie exige aussi la culture de l’amour dans toutes ses facettes et de l’unité nationale en vue de relever les défis de la transformation de la RDC, avant de glorifier le Tout Puissant pour ses merveilles en faveur de la RDC, car  la situation de la COVID-19 n’est jusque là pas déplorable comparativement à d’autres nations du monde, tout en affirmant que la pandémie existe et que chacun doit demeurer respectueux des gestes barrières pour mieux endiguer cette maladie.

Ce premier culte dominical s’est déroulé dans le strict le respect des gestes barrières  marqués essentiellement par la présence remarquée  des kits de lavage des mains installés à l’entrée du temple et la distanciation sociale entre les fideles.

Célébration  du « Premier service Divin » à l’église Néo Apostolique à Limete

L’Ancien du District, Gaston Kabongo a présidé, dimanche, le premier «Service Divin» de la communauté centrale de l’église Néo Apostolique, dans la commune de Limete, à la suite de la reprise des cultes religieux telle que décidée par le Chef de l’Etat lors de son message du 21 juillet 2020 consécutive à la levée de l’état d’urgence sanitaire.

L’officiant du jour, a loué le Seigneur pour la grâce leur accordée de se retrouver après cinq mois de confinement et aussi remercié le gouvernement pour les actions de santé publique qu’il est entrain de mener de manière à protéger la population.

Gaston Kabongo a rappelé à l’assistance les gestes barrières pour se protéger et protéger les autres contre la pandémie de la  Covid-19.

Les gestes barrières observés au Centre évangélique la Résurrection à Lemba

Au Centre d’évangélique «la Résurrection» et «Sion», situés  respectivement dans les communes de Lemba et Limete, des gestes barrières ont été observés, dimanche, lors des premiers cultes religieux consécutifs à la levée de l’état d’urgence sanitaire, par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le 21 juillet courant, a constaté une équipe des journalistes de l’ACP lors d’une ronde.

Au centre «Résurrection», des laves mains et des termo-flash ont été mis à la disposition de service d’accueil en vue de faire appliquer ces mesures barrières contre la Covid-19. Par ailleurs, à « Sion », le visionnaire de cette église, le révérend Bertin Muyeba, a placé le drapeau de la RDC sur sa chaire une façon d’inviter ses fidèles au respect strict des gestes barrières tel que édictés par les autorités sanitaires et nationales.

 «Dieu nous protège et nous devons également protéger les autres à travers  ces gestes simples». Il a tiré son message dans le livre de Marc « 6:45-52 », stipulant «Ne craint rien», tout en exhortant ses fidèles de ne pas avoir la crainte même face à cette maladie de la COVID-19.

Des scènes similaires dans d’autres lieux de cultes, tels que l’Eglise «Vie nouvelle», situé dans le commune de Bandalungwa et l’Assemblée chrétienne «Parole de vie», à Lemba, où des milliers des fideles ont été visibles avec des cache-nez.  ACP/CL/May