EAU : convocation d’un diplomate iranien après les propos de son président

0
499

Kinshasa, 17 Août 2020 (ACP).– Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale des Emirats arabes unis (EAU) a convoqué dimanche un haut diplomate de l’ambassade d’Iran à Abou Dhabi, en raison des propos tenus par le président iranien sur l’accord de paix entre Israël et les EAU, ont rapporté lundi les médias internationaux.

Le chargé d’affaires iranien a été convoqué au ministère, et Khalifa Shaheen Al Marri, vice-ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale des EAU en charge des affaires politiques, lui a remis une note protestant vivement contre les « menaces contenues dans le discours du président iranien Hassan Rohani au sujet des décisions souveraines des EAU », selon l’agence de presse officielle WAM, citée par les sources.

Le ministère a jugé ce discours « inacceptable et incendiaire », affirmant qu’il risquait d’avoir « de graves implications pour la sécurité et la stabilité dans la région du Golfe ».

Compte tenu des attaques jadis commises contre des missions diplomatiques étrangères en Iran, la note a rappelé à l’Iran qu’il était de sa responsabilité de protéger la mission des EAU et ses diplomates à Téhéran, conformément à la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques.

Les EAU ont affirmé leur rejet absolu du « langage incendiaires employé par les autorités iraniennes » après l’accord de paix conclu entre les EAU, Israël et les Etats-Unis, considérant qu’il s’agissait d’une « ingérence dans les affaires intérieures et d’une atteinte à la souveraineté » des EAU.

Le président iranien Hassan Rohani a condamné samedi la décision des EAU d’établir des relations diplomatiques avec Israël, la qualifiant de « trahison de la cause palestinienne », ont rapporté les sources, citant  l’agence de presse Tasnim. ACP/ODM/May