Parution de « Les carences de la navigation aérienne en Afrique et en RDC » de l’Ir Gauthier Madika

0
293

Kinshasa, 17 Août 2020 (ACP).- M. Gauthier Madika Matungulu, ingénieur en aéronautique civile auprès de  l’Autorité de l’aviation civile (AAC) de la RDC à Kinshasa, a annoncé lundi lors d’un entretien avec l’ACP, la parution aux éditions « L’Harmattan » à Paris, en France, de son nouvel ouvrage intitulé « Les carences de la navigation aérienne en Afrique. Le cas de la FIR Kinshasa ».

Selon lui, cet ouvrage de 128 pages et subdivisé en 5 chapitres, a  l’avantage de donner des réponses aux questions  profondes de l’aéronautique congolaise  non seulement du point de vue technique mais aussi économique.

L’auteur examine les carences ou défaillances majeures observées dans les services de la navigation aérienne, dans l’espace aérien de la RDC notamment, en affirmant que cette dernière ne se situe pas à un niveau inférieur   aux pays leaders en Afrique  tels que  l’Ethiopie, le Kenya, l’Afrique du sud ou encore le Ghana du point de vue des connaissances en aéronautique ».

Elle accuse plutôt  des faiblesses d’ordre technique qui  appellent à des reformes urgentes susceptibles de propulser l’économie nationale, soutient-t-il.

 «Les carences sont les écarts entre les pratiques locales dans un Etat donné en matière d’aviation, et les normes et pratiques recommandées par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) » a-t-il expliqué ajoutant « les défaillances en RDC concernent notamment la question des licences des personnels aéronautiques, particulièrement ceux qui sont au sol, les contrôleurs de la circulation aérienne, qui n’en ont pas ».

Gauthier Madika évoque aussi le besoin de renforcement la FIR Kinshasa sur le plan des services d’informations de vol (services AIS), qui selon lui ne sont pas à jour, y compris en matière d’équipements de communication et de surveillance, essentiels pour la communication entre les avions et le sol, et entre aéronefs.

Nécessité d’un service de recherche et sauvetage des aéronefs

Pour résorber lesdites carences dans l’espace aérien de la RDC, Gauthier Madika propose  au gouvernement de mettre notamment sur pied un service de recherche et sauvetage des aéronefs, considérant  que l’existence d’un tel service est également une norme obligatoire de l’OACI.

Détenteur d’un diplôme d’ingénieur en aviation civile/radionavigation de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA/Kinshasa), Ir. Gauthier Madika Matungulu, est  évolue depuis plusieurs années dans les cherches  en aéronautique civile.

Il est également agent à la Direction de la sécurité de la navigation aérienne à l’Autorité de l’Aviation Civile de la RDC. L’Ir Gauthier Madika a été chef de la délégation congolaise à la réunion conjointe d’experts de l’OACI branche Afrique  tenue à Accra en juillet 2019, signale-t-on. ACP/ODM/May